Khalifa Sall se rebiffe et contre-attaque: «Si on reste muets on nous écrasera, et personne ne peut me faire taire»

Khalifa Sall passe à l’offensive et contre-attaque ses détracteurs qui le qualifient de peureux et sans ambition. Le maire de Dakar qui a des ambitions présidentielles et en froid avec certains leaders du Parti socialiste (PS) notamment le secrétaire général Ousmane Tanor Dieng, dont on dit qu’ils n’émettent plus sur les mêmes longueurs d’ondes, a brisé le silence.



Khalifa Sall se rebiffe et contre-attaque: «Si on reste muets on nous écrasera, et personne ne peut me faire taire»
« Personne ne peut me faire taire. Je vais rester au sein du Ps et poursuivre mon combat, car si on reste muets on nous écrasera. Et c’est avec le parti socialiste que j’irai au sommet», clame Khalifa Sall.
 
Le maire de Dakar répond avec la même violence à ses détracteurs qui croient qu’il tâtonne. Que nenni. Selon Khalifa Sall, son combat est animé par la sauvegarde du Parti socialiste. « Je ne veux pas que  le parti socialiste meurt, ni qu’il soit derrière, encore moins qu’il accompagne un autre parti», cogne-t-il dans les colonnes de "l'As". 
 
Le responsable socilaliste est convaincu que seul Dieu peut le retenir dans son ambition d’aller au sommet de ses ambitions. «Personne ne peut nous faire changer de de comportement. Car notre ambition reste l’atteinte du sommet », soutient-il.


 Il revient à la charge pour répondre à  ces oiseaux de mauvais augures qui lui collent l’étiquette de peureux. "Mais ils méconnaissent l’homme", répond le maire de la Médina. Ce dernier d'asséner: «Un socialiste ne peut être un peureux. Au contraire on doit avoir peur de lui".

Khalifa Sall déclare "qu’il va rester dans le parti socialiste pour poursuivre son combat".

La convergence socialiste a installé hier son nouveau secrétaire général, Ababacar Aba Mbaye.
 
 


Samedi 3 Décembre 2016 - 08:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter