Khalifa Sall suite aux échauffourées: «Nous sommes des Manjaques, notre combat ne finit jamais»



Le maire de Dakar qui avait vu son cortège attaqué par des jeunes du ministre Sidiki Kaba a réagi suite aux échauffourées. «J’avais l’intention en un moment donné, de rentrer dans la maison du ministre au quartier dépôt, lui dire bonjour. Malheureusement, des jeunes de son camp se sont attaqués à notre cortège et ont voulu nous battre. Cependant, ils l’ont appris à leur dépens car, ayant subi une véritable raclée. Maintenant, il est question de convoquer Barthélémy Dias pour l’intimider en disant qu’il a dégainé une arme. Il n’ira nulle part», fulmine Khalifa Sall.
 
Le maire de Dakar d’avertir: «Nous savons nous aussi nous battre, qu’on ne pousse pas à réagir. Nous sommes des jeunes de Grand Yoff, nous sommes des Manjaques, notre combat ne finit jamais». «Nous savons d’où est-ce qu’ils sont sortis et d’où est-ce qu’ils sont repartis, quand nous les avons chassés», poursuit le responsable socialiste».
 
«Maintenant, s’ils veulent d’autres choses, qu’ils le disent. Trop c’est trop. Ils nous attaquent, ensuite nous accusent, c’est inélégant», rage l’édile de la capitale.
 
«Voilà pourquoi d’ailleurs, les gosses ont souvent raison sur moi quand à chaque fois c’est moi qui les calme. Mais, vous savez», raille-t-il, «quand on a beaucoup de force et que sa bataille ne finit jamais, il faut préparer son combat».
 
C’est pourquoi, Khalifa Sall a conseillé aux militants «de terminer la tournée comme ils l’avaient démarré, dans la paix».

Avec Tambacounda.info


Lundi 27 Février 2017 - 16:48



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter