Khess petch contre Ñuul kukk: La Première Dame menacée par un camp



Khess petch contre Ñuul kukk: La Première Dame menacée par un camp
« (…) D’ailleurs vous risquez d’assister bientôt à des attaques provenant d’un autre front que celui des responsabilités exercées par son époux. Par exemple, juste après l’élection du président, des femmes activistes ont actionné des leviers pour capter la Première Dame dans leurs réseaux. Cela n’a pas marché. Après s’être débattues de mille et une manières pour se positionner en personnel d’encadrement sans succès, elles ont changé de fusil d’épaule. Elles ont commencé à manœuvrer, en envoyant à la Première Dame des signaux insistants avec des relents de chantage. Elles vont faire une pétition pour dénoncer son utilisation de soi-disant produits éclaircissant sa peau. Depuis deux mois, elles agitent la menace avec manifestement le souci de se faire agréer par la Première Dame dans son environnement(…) ». C’est là un extrait dans l’interview accordée par Alioune FALL, Administrateur de la Fondation de la Première Dame dénommée « Servir le Sénégal », au journal Observateur.

Dans ses explications on peut comprendre, la campagne de communication qu’on a appelée dans la presse, « Khess petch contre Ñuul kukk ». Khess petch (toute claire grâce à la dépigmentation) contre Ñuul kukk (toute noire dans le sens du teint naturel), c’était un combat à travers des affiches publicitaires qui sont toujours visibles à Dakar. Et on peut aussi retenir que c’est le camp de Ñuul kukk qui est visé dans ses propos du journaliste Alioune FALL.

Une affiche publicitaire du « produit de beauté » dénommé « Khesspetch » ou « xess pecc » était à la base de cette campagne contradictoire. Cette affiche montrait deux portraits d’une femme qui s’est métamorphosée en l’espace de 15 jours grâce à l’usage de cette crème.

C’est ainsi que Ñuul kukk entre dans la danse pour rappeler la valeur de la peau noire ou simplement le teint naturel avec le slogan « Black is so beautiful », occasion de magnifier la beauté noire, de sensibiliser sur les ravages et les conséquences de la dépigmentation sur la santé.

C’est peut-être cette démarche auprès de la Première Dame qui a mis un peu en veilleuse cette campagne de Ñuul kukk qui avait lancé une pétition pour recueillir 1 000 signatures qui seront adressées aux autorités sénégalaises de la santé et de la communication.


Lundi 4 Février 2013 - 16:28



1.Posté par thiey le 04/02/2013 17:15
c'est de la diversion. les problèmes sont ailleurs

2.Posté par lili14 le 06/02/2013 04:08
woooow, une minute!!! Ñuul kukk n'a rien a voir aek le pouvoir, la premiére dame ou qui que ce soit. c'est pas un réglement de compte, c'est po un truc bête pour nourrir une premiére page!! c'est une sensibilisation: vous connaissez ce mot au moins, c'est dans tt les dictionaires!!! non mais ça va po non!!
"Pour plus d’informations sur notre mouvement, nous vous renvoyons à notre site web (www.nuulkukk.com) et notre page Facebook (www.facebook/nuulkukkmovement.com) sur lesquels nous relayons exclusivement la totalité de notre action."
Avez vous pris la peine de lire ça? non mais yéne mba djameu? vs être prêt a foirer le boulot de personne qui veulent sauver la peau de vos femmes, mére , filles...... , vs êtes décevants , moi qui croyais avoir trouver la différence niveau presse, je suis servie!!! tchiiim!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter