Kobane: les frappes de la coalition commencent à payer

Les jihadistes de l'organisation Etat islamique sont aux portes de Bagdad, en Irak. Ils contrôlent également une très grande partie de la province d'al-Anbar et commettent des attentats dans un secteur chiite de la capitale irakienne. Le bilan de la journée de mardi était d’au moins 25 morts.

Les chefs militaires de la coalition, réunis près de Washington, affichent leur unité, et l'armée américaine multiplie les frappes essentiellement autour de Kobane, la ville kurde de Syrie, à la frontière turque. Des bombardements qui semblent porter leurs fruits.



Vue de Kobane depuis le point de passage, vital, de Mürsitpinar, le 15 octobre 2014. REUTERS/Kai Pfaffenbach
Vue de Kobane depuis le point de passage, vital, de Mürsitpinar, le 15 octobre 2014. REUTERS/Kai Pfaffenbach
Les jihadistes de l'organisation Etat islamique sont aux portes de Bagdad, en Irak. Ils contrôlent également une très grande partie de la province d'al-Anbar et commettent des attentats dans un secteur chiite de la capitale irakienne. Le bilan de la journée de mardi était d’au moins 25 morts.
Les chefs militaires de la coalition, réunis près de Washington, affichent leur unité, et l'armée américaine multiplie les frappes essentiellement autour de Kobane, la ville kurde de Syrie, à la frontière turque. Des bombardements qui semblent porter leurs fruits.

Rfi.fr

Mercredi 15 Octobre 2014 - 13:07



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter