Kolda : 48 heures après la fermeture des frontières, la lutte contre l’Ebola continue




Dans ladite région du Sud, deux (2) jours après l’arrêté du gouverneur annonçant la  fermeture des frontières entre Kolda et la Guinée Conakry, la guerre contre le virus mortel est plus forte que jamais.

« Aujourd’hui un plan de communication est en train d’être déroulé en rapport avec la région médicale pour suffisamment informer la population sur les mesures d’hygiène à prendre pour se prémunir du danger qui est là. Au niveau des frontières, il y a les différentes forces de sécurité et de défense mais aussi des équipes médicales qui sont à côté pour mieux faire face au danger, le contrôle est devenu beaucoup plus strict au niveau de ces frontières et aussi nous avons reçu l’appui du ministère de la Santé en matière de matériels pour que ces mêmes agents qui se trouvent au  niveau de la frontière soient aussi protégés », indique Ousseynou Mbaye, adjoint au gouverneur de Kolda et chargé des questions administratives qui précise que «présentement, il n’y a aucun cas ni suspect ni confirmé dans toute l’étendue du territoire de la région de Kolda ».


Malgré cela, assure l’adjoint au gouverneur de Kolda, « la vigilance est de rigueur sur toute la frontière de la région avec la Guinée Conakry » à travers « des séances d’explications, d’éducation et d’information sur la région médicale ». Ce, « pour parer à toute éventualité ». 


Lundi 31 Mars 2014 - 16:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter