Kolda - Controverse autour d'un décès: la police interrompt l'inhumation d'une dame

Fait rarissime dans la partie Sud du Sénégal. La police fait irruption au cimetière communal et interrompt l'inhumation d'une défunte. Le fait qui est sur toutes les lèvres à Kolda a eu lieu hier vers 16h30. La dépouille de Issaga Wouri Diallo a, par la suite, été acheminée à la morgue de l'hôpital régional, sur instructions des limiers. L'époux de la défunte a été mis aux arrêts.



Kolda - Controverse autour d'un décès: la police interrompt l'inhumation d'une dame
Les limiers du commissariat urbain se sont invités vers 16h30 au cimetière communal sis au quartier Gadapara pour interrompre l'inhumation de la défunte Issaga Wouri Diallo. Une scène qui a laissé sans voux l'assistance, entre autres, des imams, des dignitaires, parents et autres voisins de la famille éplorée. La défunte a rendu l'âme le mercredi 25 novembre à l'hôpital régional de Kolda où elle avaité été évacuée d'urgence. La controverse sur l'origine de cette interruption est survenue lorsque hier au cimetière "des proches parents de la défunte ont émis des réserves sur les circonstances qui ont conduit à sa mort". C'est ainsi qu'ils ont manifesté leur opposition à son inhumation en alertant la police.

"C'est au moment où l'assistance s'affairait à mettre la dépouille en terre que les limiers ont joint une personne présente dans l'assistance pour interrompre l'inhumation", confie un témoin à "l'Observateur". Sous le couvert de l'anonymat, ce dernier indique que c'est qu'à la suite de ce coup de fil que "les policiers sont arrivés sur les lieux alors qu'une autre dépouille venait juste d'être enterrée (un homme originaire du village de Sobouldé". Les limiers ont alors interdit toutes procédures d'inhumation de la dépouille. La défunte a été acheminée à  nouveau à la morgue de l'hôpital régional. Aux dernières nouvelles, l'époux de la dame récemment revenu de la Mecque, a été interpellé par la police. "La défunte aurait été sauvagement battue par son mari....". 


Samedi 28 Novembre 2015 - 09:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter