Koussy: le Domaine agricole communautaire met le pari sur les ressources du Pakao

Koussy (région de Sédhiou), les populations du Pakao s'approprient le Programme Domaines Agricoles Communautaires : PRODAC. Les 56 villages concernés s'engagent dans la mise en œuvre et réclament le démarrage sans délai.



Les cinquante-six villages des communautés rurales de Djendé et de Koussy (région de Sédhiou) ont pris connaissance de programme des Domaines Agricoles Communautaires (DAC) qui sont lancés dans le sud du pays.

Les exploitations vont toucher dix mille hectares déjà aménagés avant même les indépendances et jusqu'ici sous exploités. Les DAC vont cibler essentiellement les jeunes dans plusieurs secteurs d'activités.


L'aquaculture, l'apiculture, l'agriculture, l'élevage seront modernisés dans le cadre du programme permettant ainsi la mise en place de secteur connexe d'activités. Le PRODAC va au-delà des exploitations, permettre la valorisation des ressources du terroir et un aménagement de l'espace. Toutes les infrastructures sociales de base (écoles, santé, forages, électrification etc....) et l'aménagement de pistes de production seront réalisés.


La concertation de Koussy a permis aux vingt mille habitants de la zone, de s'approprier « son DAC ».
L'administration, les services techniques déconcentrés, les collectivités locales et partenaires au développement ont pris part à cette rencontre de clarification. Aussi présents à cette réunion, les chefs religieux représentés par le président de l'association des oulémas mandingues Ehadji Sidya Dramé de NDiama, a formulé des prières pour la réussite du programme.


Rappelons que les DAC vont permettre la création de plus de trois cent mille emplois au bout de cinq ans. Il ne s'agit pas de faire des jeunes des ouvriers agricoles, mais de véritables entrepreneurs ruraux. Pour un coût global de quelque cent milliards, la Banque Islamique de Développement (BID) s'est engagée à soutenir le gouvernement du Sénégal, à hauteur de soixante milliards dans son plan de financement du premier semestre de 2014.

A la veille du Conseil des ministres délocalisé qui se tiendra à Sédhiou le mois de mai prochain, le Directeur de Cabinet du Ministère de la Jeunesse, de l'Emploi et de la Promotion des Valeurs Civiques Jean Pierre Senghor, a recadrer le débat pour éviter toute interprétation qui pourrait constituer un blocage dans le déroulement du programme.




Dimanche 20 Avril 2014 - 11:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter