L'ACT d'Abdoul Mbaye se défoule sur Macky: «Le calendrier républicain ne soit plus l’objet à l’avenir de petits calculs politiciens»



Le Bureau politique de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail (ACT) déplore vivement «la nouvelle décision unilatérale prise par le président de la République portant report de la première date retenue pour les élections législatives devant avoir lieu au cours de l’année 2017». Abdoul Mbaye et Cie appellent dès lors «la classe politique toute entière à réclamer aux Autorités en place davantage de sérieux dans la fixation des dates des élections au Sénégal puisque les échéances des mandats des élus sont connues au moins cinq (5) années en avance».
 
«Il est donc temps que le calendrier républicain, au regard de l’âge de la démocratie sénégalaise, ne soit plus l’objet à l’avenir de petits calculs politiciens», indiquent-ils.
 
Dans un autre registre, le Bureau politique de l’ACT regrette considérablement «la panne prolongée et sans solution de secours de l’unique appareil de radiothérapie dont dispose le Sénégal». «Cela oblige nos compatriotes malades, capables de le faire ou bien informés, à se rendre à l’étranger afin de pouvoir y suivre des soins. Ceux qui n’en sont pas capables ou qui sont insuffisamment informés, ne pourront être traités», pestent l’ancien Premier ministre et Cie.
 
Renouvelant «sa forte préoccupation de voir la politique de Santé au Sénégal enfin prendre en compte la nécessité de pouvoir prodiguer à tous les Sénégalais, quel que soit leur rang social, indigents comme nantis, des soins d’une qualité minimale sur place», l’ACT pointe «l’inégalité devant la santé (qui) atteint des niveaux désormais intolérables dans notre pays». «Ce n’est pas tolérable», crachent Abdoul Mbaye et Cie.
 
Après avoir «pris connaissance du rapport de la tournée de l’ACT effectuée dans la région de Matam dirigée par le Compagnon Abdoul Mbaye et qui avait pour objectif de visiter les nombreux comités mis en place afin de saluer le remarquable travail de massification réalisé dans cette région», le Bureau politique s’est félicité «de résultats qui ont été bien au-delà des attentes» tout en déplorant «les deux (2) tentatives de sabotage et de violence à Agnam et Doumga Rindiaw, fomentées par des politiciens de petite envergure et d’autres temps».
 
Selon ladite partie, «l’engagement des jeunes compagnons de Doumga, ainsi que l’attitude républicaine de la gendarmerie qui ont permis d’éviter le pire».
 
L’ACT condamne énergiquement «l’esprit et la lettre du décret anti-immigration signé le 27 janvier 2017 par le Président américain et intitulé «Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux Etats-Unis». Pour l’Alliance, «ce décret discrimine, pour la délivrance d’un visa, ouvertement en raison de la nationalité et, plus sournoisement, en raison de la religion. En cela, il est une agression contre tous les musulmans et un attentat contre les valeurs qui ont fondé les Etats-Unis d’Amérique et la communauté humaine».

Abdoul Mbaye et Cie regrettent «le silence des Autorités de notre pays, par tradition défenseur des droits de l’homme, sur cette question». 


Mercredi 8 Février 2017 - 10:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter