L'AFP-Moustapha Niasse sort le sabre et chasse Malick Gackou et 11 responsables

La tension de mise au niveau de l'Alliance des Forces de Progrès (AFP) a finalement livré son verdict. Le sort des fraudeurs est définitivement scellé. N°2, Malick Gakou et onze autres responsables sont désormais persona non grata



Les progressistes soldent leurs comptes après les événements de janvier dernier lors desquels échauffourées des responsables de l’AFP en étaient même venus aux mains. Ce, devant le secrétaire national, Moustapha Niasse qui s’était illustré par sa fumeuse sortie en prévenant les « imbéciles », selon ses propres termes. Ainsi vu les conclusions des réunions du comité  ad hoc du 26 février et du 8 mars demandant l’exclusion du parti des acteurs de forfaits inqualifiables au détriment du parti, de ses idéaux et de ses responsables. Vu les propositions de sanctions disciplinaires suprêmes faites par le conseil consultatif du parti, dans son rapport en date du 11 février …C’est ainsi qu’en application des articles 22 et 31 du règlement intérieur, la décision est tombée. Il est décidé de l’exclusion du parti de ceux dont les noms suivent et qui sont au nombre de douze (12) en tête El Hadji Malick Gakou qui n’est plus n°2 de l’AFP.
 
Faisant déjà cavalier seul, ce dernier avait répondu à une invitation du secrétaire général national du Parti Démocratique (PDS), Wade qui voulait lui prodiguer des conseils. Appel auquel l’ancien ministre du Commerce, avait répondu sans l’aval de l’AFP. Interpellé sur la question, Malick Gakou avait précisé qu’il n’avait pas besoin de permission. Ce, d’autant plus que c’est le président sortant qui l’avait saisi.
 

communique_afp___mesure_disciplinaire.doc Communiqué_AFP_-_Mesure_disciplinaire.doc  (209 Ko)



Samedi 14 Mars 2015 - 10:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter