L’Abbé Guillaume Jouga, de père Ouolof et de mère Peule

Alors que l’Archidiocèse de Dakar se prépare à célébrer les 50 ans de sacerdoce du Cardinal Sarr et de l’Abbé Léon Diouf, nous vous proposons de revenir, avec l’Abbé Etienne Sène, sur la figure de l’Abbé Guillaume Jouga, premier prêtre sénégalais, entièrement formé au Sénégal et ordonné prêtre un siècle avant nos deux jubilaires. Le Petit Séminaire de Ngasobil lui a rendu hommage, le 1er mai 2014.



L’Abbé Guillaume Jouga, de père Ouolof et de mère Peule
Au début de l’année 1864, Mgr Kobes appelait à Saint Joseph les Abbés Guillaume Jouga et Gabriel Sène pour les préparer aux ordinations. Le premier était ordonné sous-diacre le Samedi de la passion, puis Diacre le Samedi-Saint, tandis que l’Abbé Sène recevait les Ordres Mineurs (Lectorat, acolytat).
 
Le 31 juillet, Monsieur l’Abbé Jouga était élevé à la Prêtrise : cérémonie inoubliable…..plein de joie et de bonheur pour le Saint Evêque, jour de bénédiction pour toute la Mission.
 
Pour parler brièvement de l’Abbé Jouga disons qu’il est né le 05 octobre 1841 dans l’île de Gorée. Son père était ouolof et sa mère peule ; tous deux étaient chrétiens. Il reçut le baptême le 18 juin 1843. De caractère naturellement doux, il ne se plaisait qu’à l’Eglise, à l’école et au presbytère, et fuyait les amusements qu’aiment les enfants. En 1852, il reçut sa première Communion avec une grande piété et la Confirmation  en janvier 1855. Il entra au petit séminaire logé à Dakar pour poursuivre ses études.
 
Le 12 mars 1864, ce fut le sous-diaconat ; le 26 mars le diaconat et enfin le 31 juillet Mgr Kobes lui conférait le sacerdoce à la joie immense de l’Evêque et de toute la contrée, tout le monde voulant être de la fête.
 
Ordonné pour le Vicariat de Sénégambie, l'abbé Guillaume demande un peu plus d'un an après son ordination à entrer dans la Congrégation du Saint Esprit, précisément le 27 septembre 1865. Il fait sa première profession en 1867 et profession perpétuelle en 1870. Il est alors affecté à sainte Marie de Gambie. Depuis son ordination, il était à saint Joseph de Ngasobil...
 
L’Abbé Jouga fut un apôtre admirable ! Il se dépensa sans compter, avec zèle, héroïsme et charité.
 
Il meurt à Gorée le 29 novembre 1875. Le Père Jouga n’avait pas encore trente cinq ans. Ses funérailles furent un événement.
 
Un siècle plus tard
 
Le 28 juillet 1964, jour de la célébration de ce centenaire, Mgr Joseph Lefebvre, Archevêque de Bourges, en France, ordonnait prêtres les Abbés Adrien Sarr, Emmanuel Sarr, Jacques Sarr, François Diandy, Nazaire Badji, Pierre Diédhiou et le Père Michel Meignum, moine bénédiction de Keur Moussa.
Le 18 octobre 1964, Abbé Léon Diouf sera ordonné prêtre à Rome.
 
Ces événements nous donnent l’occasion de rendre grâce à Dieu, de nous mettre sous la protection de Saint Joseph pour une mission de plus en plus florissante et de rendre un vibrant hommage aux vaillants missionnaires qui ont semé l’Evangile dans notre cher pays.

Abbé Etienne Sène Directeur du Séminaire de Ngasobil

Mercredi 14 Mai 2014 - 12:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter