L’Afrique du Sud durcit sa loi sur l’immigration

De nouvelles règles viennent d’entrer en vigueur dans le pays qui limitent largement l’obtention d'un permis de travail, de visa de résident permanent, ou de visa de conjoint. Le ministère des Affaires intérieures a promis de donner plus de moyens à l'administration pour gérer ces changements. Mais ces nouvelles règles provoquent un tollé et sont quasiment inapplicables selon les associations qui soutiennent les immigrés.



Un passeport sud-africain. La loi sur l'immigration et la résidence des étrangers se durcit. Gettyimages
Un passeport sud-africain. La loi sur l'immigration et la résidence des étrangers se durcit. Gettyimages

La situation se complique pour les étrangers en Afrique du Sud. Première nouveauté : ceux-ci n’ont plus le droit de quitter le pays s’ils sont en train de faire renouveler leur visa. A la frontière, ils risquent une amende et une interdiction de séjour pouvant aller jusqu’à cinq ans.

Beaucoup d’étrangers vont donc se retrouver bloqués puisque la procédure de renouvellement prend généralement plus de six mois ! En cause : une législation très complexe et parfois incomplète, qui pousse l’administration à laisser traîner les dossiers.

Autre difficulté : les étrangers souhaitant créer une entreprise en Afrique du Sud devront désormais obtenir une lettre de recommandation du ministère du Commerce. Enfin, les étrangers mariés à un Sud-Africain devront obligatoirement rentrer dans leur pays d’origine pour faire une demande de visa-conjoint.

Les associations dénoncent une loi « xénophobe » qui risque en plus de faire fuir les investisseurs et la main d’œuvre qualifiée. Quant aux avocats spécialistes du droit de l’immigration, ils souhaitent lancer un recours contre ces nouvelles règles, jugées inconstitutionnelles.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 2 Juin 2014 - 11:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter