L'Algérie accepte les regrets de François Hollande

Alger se dit satisfait après plusieurs jours de polémique. Le président français a finalement choisi d'exprimer ses regrets, dimanche 22 décembre, à propos de sa boutade sur la sécurité en Algérie. Une polémique qui remonte au 16 décembre lorsque François Hollande s'exprimait devant le Conseil représentatif des institutions juives de France, à l'Elysée. Le chef de l’Etat avait alors déclaré, sur le ton de la plaisanterie, que le ministre de l’Intérieur Manuel Valls était rentré d’Algérie « sain et sauf, c’est déjà beaucoup ». Une petite phrase mal accueillie par les autorités algériennes et dénoncée en France par l’opposition.



François Hollande a exprimé ses regrets à propos de sa boutade sur la sécurité en Algérie. REUTERS/Benoit Tessier
François Hollande a exprimé ses regrets à propos de sa boutade sur la sécurité en Algérie. REUTERS/Benoit Tessier
Les regrets de François Hollande
François Hollande a exprimé ses sincères regrets pour l’interprétation qui est faite de ses propos"

regret_hollande.mp3 Regret_hollande.mp3  (523.12 Ko)



Dépêche

Lundi 23 Décembre 2013 - 11:13



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter