L'EI revendique la décapitation d'un otage

Dans une vidéo mise en ligne, le groupe de l’Etat islamique a revendiqué l'exécution par décapitation de l'otage américain Peter Kassig. Le document montre des combattants en train d'exécuter au moins 18 hommes présentés comme des soldats syriens.



Peter Kassig
Peter Kassig

Les Etats Unis ont confirmé l'authenticité de l'enregistrement. Le gouvernement américain s’est dit horrifié tout comme Paris et Londres. Le meurtre de l'otage a été lié par l'EI à l'envoi de quelque 3.000 soldats et conseillers militaires américains en Irak pour aider l'armée à combattre le groupe djihadiste sunnite.

Les parents de l'otage américain Peter Kassig, décapité par le groupe Etat Islamique (EI), ont déclaré dimanche avoir le cœur brisé. "Nous avons le cœur brisé d'apprendre que notre fils, Abdul-Rahman Peter Kassig, a perdu la vie à cause de son amour pour le peuple syrien et de son désir d'alléger ses souffrances", ont écrit Ed et Paula Kassig dans un message posté sur leur compte Twitter.

Agé de 26 ans, Peter Kassig est le troisième otage américain dont la décapitation est revendiquée par ce groupe. Deux Britanniques ont déjà subi le même sort. Peter Kassig, qui avait fondé en 2012 une organisation humanitaire avant d'être enlevé en Syrie en 2013, avait été menacé de mort par l'EI dans une vidéo le 3 octobre montrant la décapitation d'Alan Henning.

Avant la séquence sur l'exécution de Kassig, la vidéo montre la décapitation de "soldats de Bachar" al-Assad. On y voit au moins 18 hommes, chacun accompagné par un combattant de l'EI. L'un après l'autre, les djihadistes se saisissent d'un couteau et forment une ligne avant de plaquer leur victime respective au sol et de les décapiter simultanément.

La vidéo est différente des précédents enregistrements de décapitation d'otages occidentaux, car Peter Kassig n'y a pas été montré vivant et aucune menace n'a été proférée contre un autre otage occidental détenu.

Ces exécutions sont la dernière démonstration en date revendiquées par le groupe l'Etat Islamique, responsable de terribles exactions telles que des viols, des rapts, des nettoyages ethniques, des crucifixions, dans les vastes régions conquises en Syrie et en Irak.


BBC Afrique

Lundi 17 Novembre 2014 - 09:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter