L'Égypte accueille la 34e édition du festival international du film du Caire

Du 30 novembre au 9 décembre, Le Caire accueille le 34e festival international du film, qui met à l'honneur "l'Egypte dans les yeux du cinéma du monde".



L'Égypte accueille la 34e édition du festival international du film du Caire
Strass, paillettes et tapis rouge… L’Égypte sait se mettre en scène et accueille pour dix jours le 34e Festival international du film du Caire, qui s’est ouvert le 30 novembre. Thème retenu cette année : "L’Égypte dans les yeux du cinéma du monde".

Le festival, dont FRANCE 24 est partenaire, sera ponctué par la projection de six long-métrages internationaux "dont les événements se déroulent en Égypte ou racontent des histoires de personnalités égyptiennes", explique le comité d'organisation.

Le ministre égyptien de la Culture, Farouk Hosni, a assisté à la cérémonie d'ouverture, soulignant à cette occasion le rôle moteur de l'événement pour l’ensemble de la production cinématographique de l’Afrique et du Moyen-Orient.

"Nous sommes en bonne voie pour réaliser notre rêve et pour développer et mettre en valeur l’industrie cinématographique arabe et africaine. Un dur labeur et de la dévotion sont nécessaires pour que l’on puisse présenter clairement au monde notre culture et notre tradition", a déclaré M. Hosni.

Celui-ci a également décerné des prix à cinq stars égyptiennes et internationales pour l'ensemble de leur carrière, dont l'actrice française Juliette Binoche et l'acteur américain Richard Gere. Charlotte Gainsbourg, les frères Dardenne, Andie McDowell, ou Salma Hayek étaient par ailleurs présentes au rendez-vous.

Le cinéma, un art populaire en Égypte

Plus d’une quarantaine de films issus de 70 pays et régions participent à la compétition, qui comprend trois catégories : les longs-métrages internationaux - avec 16 films qui concourent pour la Pyramide d’or -, les films numériques et le cinéma arabe.

Si la sélection fait la part belle aux productions européennes et asiatiques, le cinéma égyptien n’est pas en reste cette année et présente une petite dizaine de films.

Avec 35 films produits par an, le cinéma égyptien reste l’un des plus actifs du monde arabe. "C’est un art extrêmement populaire, explique Ygal Saadoun, correspondant de FRANCE 24 au Caire, il y a un réel engagement autant de la part des pouvoirs publics que des productions privées."

Ygal Saadoun relève cependant une légère "perte de vitesse" du Festival international du film du Caire qui a connu des heures plus glorieuses. Créé en 1976, il est le plus ancien festival international de cinéma du Moyen-Orient. Mais celui-ci souffre d'une concurrence féroce des autres manifestations du même type qui voient le jour dans la région, notamment le festival de Dubaï, qui connaît un succès grandissant.

France24.com

Lundi 6 Décembre 2010 - 09:41



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter