L'Egypte et le Qatar au bord de la rupture diplomatique

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a convoqué samedi 4 janvier l’ambassadeur du Qatar au Caire pour protester contre un communiqué publié la veille par Doha. Le Caire considère qu'il s'agissait d'une ingérence dans les affaires intérieures et la souveraineté de l’Egypte.



L'Egypte et le Qatar au bord de la rupture diplomatique

Le communiqué des Affaires étrangères qatariennes exprimait « la préoccupation de Doha face à au nombre croissant de manifestants tués en Egypte ». Il critiquait aussi la décision du gouvernement égyptien de décréter les Frères musulmans « organisation terroriste ». Une décision qu’il considérait comme excuse « pour tirer sur les manifestants et les tuer ».

Rien ne va plus dans les relations egypto-qatariennes depuis la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi début juillet qui était soutenu politiquement et financièrement par Doha. Forte du soutien de l’Arabie Saoudite et des Emirats qui ont débloqué 12 milliards de dollars d’aide (près de 9 milliards d'euros), l’Egypte semble ne pas exclure aujourd’hui une rupture des relations diplomatiques avec le Qatar.

Les affaires étrangères l’ont bien précisé à l’ambassadeur : pour que les relations s’améliorent, il faut que Doha fasse un geste. Et c’est du côté de la chaîne satellitaire d’information al-Jazira que les Egyptiens regardent. La chaîne qatarienne est considérée au Caire comme un organe de propagande de la Confrérie.


RFI

Dimanche 5 Janvier 2014 - 08:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter