L'Egypte et les Emirats ont mené des raids sur la capitale libyenne



L'Egypte et les Emirats ont mené des raids sur la capitale libyenne

L'Egypte et les Emirats arabes unis ont mené des raids aériens contre les positions d'une milice islamiste à Tripoli, la capitale libyenne, ont révélé lundi 25 août des responsables américains.
Selon le New York Times, qui avait rapporté l'information un peu plus tôt, les deux pays ont lancé ces bombardements sans consulter Washington. Des attaques d'avions jusqu'ici non identifiés visent Tripoli depuis une semaine.
 
L'Egypte, qui lutte contre ses propres islamistes depuis que l'armée a renversé le président Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans, a démenti dimanche avoir mené des frappes ou toute autre opération militaire en Libye. Les Emirats arabes unis n'ont pour le moment fait aucun commentaire.
Selon des responsables américains cités par le New York Times, Le Caire a pourtant bien mis à disposition ses bases aériennes, tandis que les Emirats ont fourni les avions, les pilotes et le ravitaillement en vol.
Dans un communiqué commun diffusé lundi soir, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne et l'Italie ont mis en garde contre les « ingérences étrangères » en Libye, estimant, sans citer de pays en particulier, que celles-ci ne font qu'« exacerber les divisions actuelles et miner la transition démocratique » du pays.
La porte-parole du Département d'Etat, Jen Psaki, n'a pas souhaité commenté cette information. L'ambassadeur libyen aux Nations unies, Ibrahim Dabbachi, a en revanche dit douter d'une implication des deux pays. « Ils n'en ont même pas la capacité technique et ce serait aussi très délicat pour eux sur le plan politique », a-t-il estimé. Le gouvernement libyen dit ignorer qui est à l'origine de ces raids, revendiqués par le général rebelle Khalifa Haftar, bien que celui-ci n'en ait a priori pas les moyens.
LE MONDE.FR


 


Mardi 26 Août 2014 - 11:38



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter