L'Elysée part à la chasse aux rumeurs sur le couple présidentiel

Une nouvelle illustration de l'incroyable puissance d'internet avec cette affaire de rumeurs sur le couple présidentiel français... Des soupçons d'hypothétiques infidélités, des « on-dit », se diffusent à grande vitesse et se retrouvent publiés au-delà des frontières hexagonales. L'heure est maintenant à la contre-attaque puisqu'un proche de Nicolas Sarkozy sous-entend, que dans cette affaire, rien n'est dû au hasard.



L'Elysée part à la chasse aux rumeurs sur le couple présidentiel


On parle même de « complot » et peut-être même « une espèce de complot organisé avec des mouvements financiers ». C'est Pierre Charron qui le dit et Pierre Charron est un proche de Nicolas Sarkozy. Très exactement, il est son conseiller en communication. Autant dire que sa parole est officielle et que l'Elysée a décidé de faire la chasse à la rumeur sur les supposées infidélités du couple présidentiel dont un blog du JDD, le Journal du Dimanche, avait fait état avant que la presse internationale ne s'en empare.

La contre-offensive est donc menée par le journal dont le propriétaire n'est autre qu'Arnaud Lagardère, ami proche de Nicolas Sarkozy. Une plainte pour « introduction frauduleuse de données sur son site » a été déposée. L'Elysée aurait soutenu l'initiative, sans la revendiquer, l'intention avouée étant de « faire en sorte que la peur change de camp », a dit Pierre Charron.

Dire les choses ainsi, c'est avouer que la peur habite l'Elysée pour l'instant et ce, depuis le soir du second tour des élections régionales et de la défaite sans précédent de la majorité. Ce soir-là, d'ailleurs, Rachida Dati avait conseillé à l'Elysée de renouer « avec les fondamentaux ». Elle s'était aussitôt vu retirer l'escorte policière et la voiture dont elle bénéficiait en tant qu'ancienne ministre, ce qui avait fait d'elle l'une des premières soupçonnée, le JDD assurant même que l'Elysée se posait la question de sa responsabilité.

Par RFI

Lundi 5 Avril 2010 - 15:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter