L'ISE au secours de l'île de Gorée menacé par les vagues



L'Ile de Gorée est sous la menace. Assaillie de toutes parts par les vagues et les houles géantes, l'Ile « mémoire » ne sera qu'un veille souvenir avec l'histoire des millénaires quelle referme si rien n'est fait. A l'image des 700 kilomètres de côte du littoral Sénégalais, elle subit de pleins fouets les conséquences du réchauffement climatique occasionnant la montée du niveau de la mer.

Au regard de cette situation, avait sans doute raison du thème retenu, « Elevez votre voix , pas le niveau de la mer ». Pour des raisons scientifiques, l'Ise a réadapté le slogan à la réalité sénégalaise et en faveur du littoral en disant, « Pour 700 Km de côtes menacés, élevons nos voix ».

Ce thème résulte selon les organisateurs, des préoccupations liées à la vulnérabilité des zones côtières du Sénégal face au contexte global des changements climatiques. Avec 700 Km de côtes essentiellement sableuses, le Sénégal subit déjà de façons notoires l'élévation du niveau de la mer.

A l'occasion de cette semaine consacré a l'environnement, l'Institut des Sciences de l'Environnement, en partenariat avec le Fond pour l'Environnement Mondial (FEM), ont consacré une journée entière pour voler au secours de l'ile à travers une opération de reboisement, une collecte des déchets plastiques.

Pour les représentants du maire de l'île, une stratégie de suivi est déjà mise en place pour obtenir des résultats satisfaisants. Ils vont attribuer chaque arbre à un membre d'une famille de l'île. Selon Diomaye Dieng, président de l'Association des Diplômés de l'Institut des Sciences de l'Environnement (Adise), l'exemple de suivi a été une réussite dans plusieurs endroits comme l'hôpital Fann, la bibliothèque universitaire et tant d'autres.



Jeudi 5 Juin 2014 - 01:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter