L’Ige à la marie de Dakar : Khalifa Sall dans le viseur politique de Macky?

Pendant un mois, des vérificateurs de l’Inspection générale d’Etat vont élire domicile dans les locaux de la ville de Dakar. En effet, les hommes du Vérificateur général François Collin vont fouiller de fond en comble la gestion de Khalifa Sall durant son premier mandat.



L’Ige à la marie de Dakar : Khalifa Sall dans le viseur politique de Macky?
L’Inspection général d’Etat (Ige) va-t-elle s’inscrire dans le même sillage que l’Autorité des régulations des marchés publics (Armp), ou, au contraire, décèlera-t-elle une mauvaise gestion de la part de Khalifa Sall ? C’est la question que les Sénégalais, plus particulièrement les Dakarois vont devoir se poser les semaines qui vont suivre. En effet, le redoutable organe de contrôle va sérieusement se pencher sur la gestion de l’édile de Dakar pendant sa précédente mandature.

Mais cette visite est, selon certains proches du maire de Dakar, une des nombreuses tracasseries dont fait l’objet Khalifa Sall. Et cette posture des autorités étatiques est à inscrire, toujours selon eux, dans le sillage des pièges mis sur le chemin du maire socialiste parce qu’elles veulent empêcher qu’il ne soit candidat à la prochaine élection présidentielle.

Les partisans du maire de Dakar considèrent par ailleurs qu’il fait souvent l’objet de visite de la part des organes de l’Etat qui, jusqu’à présent n’ont jamais rien décelé d’anormal.

Du côté des autorités, cette thèse est battue en brèche. En effet selon les proches du pouvoir, l’audit que doit effectuer ce corps de contrôle de l’Etat s’inscrit dans une logique républicaine. Pour étayer leurs propos, ils invoquent la visite des autorités chez des ministères, agences ou directions qui sont pourtant gérés par des partisans du pouvoir.

Sur la question à savoir pourquoi seulement des mairies contrôlées par des hommes qui, aujourd’hui, sont de potentiels candidats pour succéder à Macky Sall, ils répliquent que c’est tout à fait normal puisque ce sont eux qui étaient aux commandes.

Ce qu’il faut relever, c’est que cet audit peut constituer un atout pour le maire de Dakar, lui qui, souvent prône la gestion participative. Si rien d’anormal n’est décelé, il pourra éventuellement s’en servir comme viatique  dans un futur proche.

Mais si, au contraire, une gestion peu vertueuse est dénichée, cet audit sonnera le glas des ambitions politiques du premier magistrat de la Ville de Dakar.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 13 Août 2015 - 11:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter