L'Iran prévoit la reprise économique après l'accord sur le nucléaire

Le président iranien Hassan Rohani a présenté au Parlement un projet de budget pour 2014 qui prend en compte la reprise de la croissance économique qui devrait résulter de la levée des sanctions, après l'accord intérimaire sur le nucléaire signé fin novembre à Genève.



Des complexes résidentiels dans la banlieue Shahrah-e Qods, au nord-ouest de Téhéran. Kaveh Kazemi/Getty Images
Des complexes résidentiels dans la banlieue Shahrah-e Qods, au nord-ouest de Téhéran. Kaveh Kazemi/Getty Images

L'accord intérimaire avec la communauté internationale, d'une durée de six mois, devrait déboucher sur un accord global levant toutes les sanctions, notamment celles portant sur les secteurs bancaire et pétrolier, très pénalisantes pour l'économie iranienne.

Le projet de budget pour 2014 anticipe les effets de cette levée partielle, puis éventuellement totale, des sanctions internationales. Cette loi de finances qui couvre la période mars 2014 mars 2015 table sur une croissance de 3% et une forte réduction de l'inflation. Effet des restrictions internationales, l'inflation avait atteint 40% au premier semestre de cette année, l'objectif est de la ramener à moins de 25%, mais c'est peut-être un peu optimiste.
 

Le projet de budget, en hausse globale de 7% sur le précédent, prévoit 36 milliards et demi de dollars de rentrées pétrolières contre 30 milliards de dollars cette année. En effet, l'Iran n'exportait plus jusqu'à l'accord de Genève que moins d'1,2 million de barils par jour contre deux millions et demi par jour avant les sanctions.

Source : Rfi.fr
 


Dépêche

Lundi 9 Décembre 2013 - 12:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter