«L’Islam et la Culture grecque» : Ayant peur pour sa sécurité, le Pr Oumar Sankharé escorté par la BIP, sa famille immole un mouton



L’auteur de l’ouvrage le plus contesté par ces temps qui courent était ce jeudi à Thiès au chevet de sa vieille mère très affectée par la vague de polémiques nées de « L’Islam et la Culture grecque ». Sa propre sécurité compromise, le Pr Oumar Sankharé a débarqué dans la cité du rail encadrée des éléments de la Brigade d’Intervention Polyvalente (BIP), à bord d’un véhicule 4x4 e couleur noire, blindée et non immatriculée, au quartier Sam, à quelques encablures du Lycée El Hadji Malick SY.


La voiture s’étant arrêtée à plus de 200 mètres de la concession des Sankharé, tout pour ne pas attirer l’attention mais il fallait compter avec la curiosité des voisins qui ont vite fait d’assiéger la maison où ils n’ont pas manqué livre « l’As », de montrer leur soutien au Pr Sankharé qui, en costume noir, cravate et lunettes de soleil, était venu rendre visite à sa mère. Cette dernière bien que portant bien sa vieillesse, a été très affectée de la tempête née de la parution de l’ouvrage de son fils. « Notre mère a été très affectée par cette histoire. Oumar est un fils exemplaire qui cherche toujours le bonheur de sa mère. Nous remercions tous ceux qui nous ont soutenu dans l’épreuve », dit Seynabou Sankharé, la sœur du Professeur.


A cet effet, pour conjurer le sort, la famille a consenti à des sacrifices en versant du sang par l’immolation d’un mouton. Tout pour que le Pr Sankharé retrouve la paix.


Samedi 31 Mai 2014 - 11:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter