L'OCI souhaite s’impliquer dans le règlement des conflits dans les pays membres de sa structure.

En marge de l’organisation de la première conférence des oulémas d’Afrique organisée ce lundi 07 juin à Dakar, le Secrétaire général adjoint de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) Abdul Moiz Bokhari a lancé un message de paix à l’endroit des pays membres de l’OCI.



L'OCI souhaite s’impliquer dans le règlement des conflits dans les pays membres de sa structure.
L’Ambassadeur Abdul Moiz Bokhari, Secrétaire Général adjoint à l’Organisation de la conférence islamique (OCI) a confié que :« l’OCI compte s’impliquer d’une manière plus dynamique dans le règlement des conflits dans les Etats membres, plus particulièrement ». Il a affirmé que cette implication est nécessaire et opportune pour le monde musulman. Car «malheureusement, la plupart des foyers de tension et de conflit sont situés à l’intérieur du monde musulman».

Le Secrétaire général de l’OCI a expliqué que plusieurs des pays de la «ouma» islamique se trouvent être des foyers de tension dans le monde à l’instar du Soudan, du Darfour, de l’Afghanistan, du Cachemire entre autres. A son avis, cela est une amère réalité qu’il faut accepter si les Etats membres veulent «répondre aux aspirations des Etats membres à l’unité, à la paix, à la stabilité, au développement et au progrès ».

Sur un autre registre, M. Bokhari a souligné la question de l’islamophobie qui est source de beaucoup de problèmes pour les musulmans à travers le monde. Il a affirmé qu’il s’agit d’ «une nouvelle forme de xénophobie et de racisme qui est une grande menace pour la sécurité». Ainsi, il a réitéré l’engagement de l’OCI pour un dialogue avec l’occident dans le but de «régler une fois la question de la tolérance et le respect de la diversité des civilisations, y compris les convictions religieuses et les différences culturelles».

M. Bokhari a soutenu qu' avec la place qu’occupe l’OCI comme la deuxième grande organisation internationale, derrière les Nations-unies, avec 1,5 milliards d’habitants, elle doit assumer son rôle « d’avant-garde de la paix et de la sécurité internationale »


Ibrahima Diaby

Lundi 7 Juin 2010 - 18:53



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter