L’Ouganda frappé par le virus Marburg

Une personne est morte de la fièvre hémorragique Marburg, un virus similaire à celui d’Ebola. 80 autres personnes ont été placées en quarantaine, selon les autorités sanitaires ougandaises.



Le défunt a été enterré dans le district de Kasese, frontalier avec la République Démocratique Congo.
Le défunt a été enterré dans le district de Kasese, frontalier avec la République Démocratique Congo.

La victime est un jeune radiologue âgé de 30 ans et décédé fin septembre.

Selon les autorités sanitaires, il avait effectué des allers et retours entre Kampala et l'intérieur du pays.

Le défunt a été enterré à plus de 400 kilomètres de la capitale, dans le district de Kasese, frontalier avec la République Démocratique Congo, à l'ouest du pays.

Le gouvernement craint d’ailleurs qu'il ait pu entrer en contact avec d’autres personnes, tels que des malades potentiels.

Alors que les autorités cherchent à identifier ces personnes éventuellement contaminées, 60 des collègues du radiologue, membres du personnel médical, ont été placé en isolement.

Marburg est une fièvre hémorragique sévère appartenant à la même famille qu'Ebola.

Le virus est mortel dans 80% des cas.

Sa période d'incubation est cependant de deux semaines, comparé aux 21 jours pour le virus Ebola.

Concernant l’évolution de la maladie chez la victime, le jeune radiologue a commencé à se sentir malade 10 jours avant son décès.

Il souffrait de sévères migraines, diarrhées, vomissements et d'hémorragies, a expliqué le ministère ougandais de la santé.

L'Ouganda a été plusieurs fois frappé par des épidémies de Marburg et d'Ebola mais le pays est toujours parvenu à les maîtriser dans un délai raisonnable.

La pire épidémie que le pays a jamais connue est survenue en 2000 lorsque près de 450 personnes ont été contaminées par le virus Ebola et plus de la moitié d’entre eux sont morts.


Rfi.fr

Lundi 6 Octobre 2014 - 15:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter