L’UJTL se lance dans la « traque du pouvoir mal acquis »

Après la traque des biens mal acquis lancée par le régime de Macky Sall, place à la « traque du pouvoir mal acquis » qu’envisage de mettre sur pied l’Union des Jeunesses Travaillistes Libérales (UJTL) pour dit-elle, faire face aux « dérives » du pouvoir en place.



L’UJTL se lance dans la « traque du pouvoir mal acquis »
L’UJTL prend le contre-pied du régime. En effet, si l’Etat du Sénégal, en l’occurrence la ministre de la Justice affiche une réelle détermination dans le rapatriement des fonds détournés en instaurant la traque des biens mal acquis, les jeunes libéraux eux ripostent par la « traque du pouvoir mal acquis » pour dénoncer ce qu’ils appellent « le mensonge d’Etat, les engagements non tenus, les espoirs brisés, l’Etat de droit bafoué et le Yonnu Yokkuté familial qui est la seule politique définie par le Chef de l’Etat ».
 
Sur la question des biens présumés mal acquis, l’UJTL demande à l’Etat du Sénégal de négocier avec Karim Wade s’il est le propriétaire de DP World et de mettre cette société sous administration judiciaire, avant de s’indigner des arrestations de Modou Bara Gaye, Thierno Ousmane Sy, Ndéye Khady Guéye, Aidara Sylla, Bibo Bourgi, Cheikh et consorts qu’elle conçoit comme une « dictature » et une « diversion » dont fait montre la justice.
 
Pour joindre la parole à l’acte, un sit-in sera organisé le 20 Juin devant l’ambassade des USA et une grande marche le 25 Juin, lit-on dans un communiqué de l’UJTL parvenu à PressAfrik. En attendant, l’union dirigée par Bara Gaye demande au président Macky Sall de dire ce que le pays a gagné sur les « nombreux » voyages qu’il a eu à faire ces dernières semaines.


Mardi 18 Juin 2013 - 15:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter