L’Union Régionale des prêtres d’Afrique de l’Ouest instruit les fiancés sur les implications du mariage avec disparité de culte

Les rideaux sont définitivement tombés sur le 2e Congrès de l’Union des Prêtres de l’Afrique de l’Ouest (URPAO- RUPWA) , le jeudi 6 novembre, à l’occasion de la messe de clôture, présidée par Mgr Jean Noël Diouf, Evêque du diocèse de Tambacounda, en charge du Clergé et des Séminaires, au sein de la Conférence des Evêque du Sénégal. A l’issue de leurs travaux, les prêtres de l’Afrique de l’Ouest s’engagent, entre autres, à instruire les fiancés sur toutes les implications du mariage avec disparité de culte.



L’Union Régionale des prêtres d’Afrique de l’Ouest instruit les fiancés sur les implications du mariage avec disparité de culte
La messe de clôture de cette rencontre sous régionale diocésains des prêtres de l’Afrique de l’Ouest a eu pour cadre la Cathédrale Notre Dame des Victoires de Dakar. Mgr Benjamin Ndiaye, Evêque du diocèse de Kaolack et Président le Conférence Episcopale Interterritoriale (Sénégal, Mauritanie, Cap-Vert, Guinée-Bissau) et Mgr André Gueye, Evêque du diocèse de Thiès ont concélébré, en présence de nombreux fidèles.
 
 
Commentant la rencontre de Jésus, à qui l’on a présenté des enfants lors de sa rencontre avec les pharisiens qui l’ont abordé au sujet du divorce prescrit par la loi de Moïse (cf Marc 10, 2-16), Mgr Jean Noël Diouf , après avoir souligné, dans son homélie, les qualités propres à l’enfant telles que la simplicité, la vérité, la confiance, la transparence, le secret du compagnonnage fidèle, la naïveté qui signifie « être neuf à chaque circonstance nouvelle, a affirmé que « sans puérilité ni infantilisme malsain, la seule voie royale de l’amour épanoui passe par l’esprit d’enfance » car « L’amour c’est l’enfance éternelle ».

 
A l’issue de la célébration, l’Union des prêtres de l’Afrique de l’Ouest a partagé les recommandations issues de leurs travaux aux fidèles. Celles-ci sont adressées aux états, aux pasteurs, aux jeunes, aux croyants et aux époux. Le 2e Congrès de l’URPAO – RUPAW qui avait pour thème : « La Famille comme enjeu du dialogue interreligieux » a observé que l’institution familiale saine et viable demeure l’enjeu et l’intérêt de nos sociétés à la fois politiques et religieuses. Sur les menaces qui pèsent sur la famille, il a relevé la paupérisation persistante de nos sociétés qui fragilisent l’institution  familiale dans notre sous-région ; l’influence négative d’idéologies et de philosophies qui remettent en cause le modèle de la famille ; le poids des traditions relatives aux conceptions et aux pratiques obscurantistes et les conflits, l’instabilité politique, la recrudescence de l’intégrisme religieux et la menace de l’épidémie de la fièvre à virus Ebola dans la sous-région.
 
 
Forts de ces différents constats, les prêtres diocésains de l’Afrique de l’Ouest s’engagent, entre autres, à s’informer sur les valeurs des autres religions et cultures relatives au mariage et la vie familiale, se former et s’ouvrir au dialogue interreligieux et à instruire les fiancés sur toutes les implications du mariage avec disparité de culte. Enfin, ils ont appelé les états à protéger l’institution matrimoniale, recommandé aux pasteurs de faire de la pastorale familiale une priorité, invité les croyants à respecter la diversité religieuse et à favoriser le dialogue interreligieux et exhorté les époux à assumer pleinement la responsabilité d’époux et de parents.

Oficom

Vendredi 7 Novembre 2014 - 16:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter