L’affaire du professeur homosexuel jugé lundi à Dakar



L’affaire du professeur homosexuel jugé lundi à Dakar
L’atteinte aux bonnes mœurs concernant deux professeurs  dont l’un est en service au lycée Charles De Gaulle  de Saint-Louis sera jugée le lundi 29 décembre prochain devant le tribunal départemental de Dakar.
Le professeur d’anglais A.N.D est accusé de menaces, dénonciations calomnieuses et atteinte aux bonnes mœurs. En raison de l’absence de la  partie civile à la barre mercredi dernier, le procès a été renvoyé à lundi 29 décembre. Il est ressorti des déclarations de la partie civile que le prévenu envoyait des messages indécents depuis deux (2) ans.


Pierre Sonar Diouf a soutenu que tout a débuté en 2012, il faisait l’objet de persécutions et de menaces de la part dune personne anonyme. Il indique dans sa déclaration que la personne n’arrêtait pas de  l’appeler au téléphone et de lui envoyer des messages en lui proposant des rapports sexuels.


Il ajoute par ailleurs que la personne le traitait d’homosexuel et menaçait de  dire à ses supérieurs hiérarchiques qu’il entretenait des rapports sexuels contre nature avec ses élèves. Ce qu’il dément: «C’est archifaux". Le professeur a fini par porter plainte, il a indiqué aux limiers que ses soupçons se portaient sur un jeune professeur d’anglais dont il ignore le nom. Avec ces renseignements, les policiers ont arrêté le professeur d’anglais qui clame son innocence mais qui reconnait être le propriétaire de ses numéros à partir desquels les messages ont été envoyés.


Face aux questions des enquêteurs il a fini par avouer que c’est lui l’auteur des messages obscènes « Je lui ai envoyé des messages, je lui ai également proposé des relations sexuelles contre natures » avoue t-il avant d’ajouter « je plaisantais », il a annoncé qu’il n’est pas homosexuel et qu’il ne détient pas de preuve non plus que son collègue est homosexuel.
 


Vendredi 26 Décembre 2014 - 12:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter