L'alliance APR/REWMI au bord de l'implosion: les signes avant-coureur d'un clash

Le divorce entre l’Alliance Pour la République (APR) de Macky Sall et le Rewmi d’Idrissa Seck se précise davantage à Thiès. Après une opération de débauchage de militants de Rewmi menée par l’APR, les camarades d’Idrissa Seck très en colère ont tenu ce mercredi une conférence de presse pour fustiger l’attitude des apéristes, mais aussi la mise à l’écart de leur secrétaire général dans la gestion du pouvoir.



L'alliance APR/REWMI au bord de l'implosion: les signes avant-coureur d'un clash
Face aux journalistes hier, l’adjoint au maire de la Commune d’arrondissement de Thiès-Nord, Lamine Diallo qui a porté la parole des responsables du parti Rewmi a déclaré qu’au rythme où vont les choses, leur parti ne pourra plus à se mouvoir dans la coalition au pouvoir. Les rewmistes pointent du doigt accusateur les responsables apéristes, mais aussi le gouvernement à travers le ministre de l’Economie et des Finances qu’ils reprochent de poser des actes assez révélateurs d’une mise à l’écart des partisans d’Idrissa Seck dans la gestion du pouvoir pour des intérêts politiciens. « Nous pensons que dans une alliance, le respect des promesses, l’élégance ou encore la courtoisie doivent être le ciment des marches mutuelles. On a comme l’impression qu’on se retrouve dans une coalition où se jouent l’hypocrisie, la ruse. Et une telle coalition, nous n’en voulons pas », ont pesté dans les colonnes du journal « Libération », les militants de Rewmi par la voix de Lamine Diallo. Les partisans d’Idrissa Seck ont réitéré leur indignation face au débauchage tous azimuts de responsables de leur parti à Thiès par le parti du président Macky Sall. La transhumance qui a déclenché le clash est celle du chef de cabinet du maire de la Commune d’arrondissement de Thiès-Nord, Mory Tine.


Jeudi 27 Septembre 2012 - 11:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter