«L’argent du Grand parti provient de pratiques amorales», Aliou Sall



«Une bouche sanguinolente ne saurait dire du bien ». C’est la réponse du maire de Giédiawaye aux accusations d’achat de conscience formulées par l’opposition. Aliou Sall va plus loin. «Les achats de conscience sont l’œuvre du leader d’un parti aux couleurs qui prêtent à équivoque et qui avec des mallettes bourrées d’argent, essaie de réduire les potentiels électeurs à leur plus simple expression », dit le frère du président de la République.

Avant d’enfoncer le clou dans «l’Observateur»: «Que les populations sachent que l’argent du Grand parti (Gp) est sale car sa provenance relève de pratiques amorales». 


Lundi 14 Mars 2016 - 13:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter