L'armée d'Egypte subit l'attentat le plus meurtrier de l'après-Morsi

Une trentaine de militaires ont été tués, et une trentaine d'autres blessés, vendredi 24 octobre 2014 suite à un attentat-suicide à la voiture piégée dans le nord de la péninsule du Sinaï. C’est l’attentat le plus meurtrier perpétré contre l’armée égyptienne depuis la chute du président Mohamed Morsi. Son successeur, qui l'avait destitué, a décrété l'état d'urgence sur une partie de la région.



Réunion du Conseil national de sécurité égyptien, autour du président Sissi, le 24 octobre 2014. AFP PHOTO/ HO/ EGYPTIAN PRESIDENCY
Réunion du Conseil national de sécurité égyptien, autour du président Sissi, le 24 octobre 2014. AFP PHOTO/ HO/ EGYPTIAN PRESIDENCY

Selon les témoignages, l’attentat a été perpétré par un kamikaze qui a foncé avec un véhicule rempli d’explosifs contre un cantonnement de l’armée dans la région du cheikh Zoweid. Une région où militaires et jihadistes se livrent à de violents combats depuis la destitution du président Mohamed Morsi, issu du mouvement des Frères musulmans, en juillet 2013.

Des combats qui ont fait plus d’un millier de morts entre forces de l’ordre et membres de l’organisation Ansar Beit al-Maqdess. Un mouvement qui a annoncé il y a deux mois son allégeance à l’organisation Etat islamique, qui avait récemment appelé à intensifier les attaques contre les militaires dans le Sinaï.

L’attentat est un coup très dur pour l’armée égyptienne et pour le président Abdel Fattah al-Sissi. L’ex-maréchal avait été élu à la tête de l'Etat, par une écrasante majorité, pour justement éradiquer le terrorisme. Le président al-Sissi a convoqué vendredi soir une réunion extraordinaire du Conseil national de sécurité et a décrété un deuil national de trois jours. L'état d'urgence sur une partie du nord et du centre du Sinaï est également de mise pour trois mois.


Rfi.fr

Samedi 25 Octobre 2014 - 00:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter