L’armée norvégienne a une unité de forces spéciales composée uniquement de femmes

La Norvège est le seul pays au monde qui lors d’opérations militaires peut mettre en œuvre une unité qui se compose exclusivement de femmes.



L’armée norvégienne a une unité de forces spéciales composée uniquement de femmes
Le Ministère norvégien de la Défense a lancé, il y a trois ans, la formation des Jegertroppen, une unité de combat spéciale composée uniquement de spécialistes militaires féminins.
 
 Selon Frode Kristofferson, chef des forces spéciales norvégiennes, cela a suscité immédiatement un grand intérêt.
 
Entre-temps, la formation de la première série de Jegertroppen s’est terminée et cette unité peut maintenant être déployée sur le terrain pour des opérations militaires.
 
L’utilisation de femmes soldats dans des combats n’est cependant pas une affaire simple.
 
Notamment, aux Etats-Unis, ce n’est que l’an dernier qu’on a levé une interdiction de l’embrigadement de femmes militaires dans des combats.
 
Afghanistan
La Norvège a cependant toujours été un précurseur dans l’abolition de différences de sexe en matière d’activités militaires. Déjà dans les années 80, le parlement norvégien a décidé que toutes les fonctions militaires devaient être accessibles aux femmes.
 
En 2016, la Norvège est également devenu le premier pays, membre de l’Otan, à introduire une obligation de service militaire pour les femmes. Dorénavant, la Norvège est le premier pays au monde à avoir une unité de forces spéciales composée uniquement de femmes.
 
Les Jegertroppen ont été créées car l’armée norvégienne s’est rendu compte qu’elle avait également besoin de femmes militaires spécialisées sur le terrain. Cela est apparu notamment en Afghanistan où il était interdit aux militaires masculins de communiquer avec la population féminine locale.
 
Ces problèmes ont eu pour effet que la récolte d’informations stratégiques cruciales s’est avérée très difficile.
 
Via la création d’une unité féminine spéciale, qui reçoit la même formation que les commandos masculins, il est possible, selon Kristofferson, d’accorder une attention bien particulière à ces compétences.
 
Selon les formateurs, les Jegertroppen montrent entre-elles une plus grande solidarité que ce que l’on peut observer dans des unités de forces spéciales masculines.


Samedi 22 Avril 2017 - 17:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter