L'arrivée du président Sall à Kayar en images



Le président de la République a annoncé hier, jeudi, sa volonté de durcir les sanctions contre les acteurs de la pêche illicite. L’annonce a été faite en marge de sa visite aux acteurs de la pêche de Kayar.
 
Le président de la République Macky Sall a annoncé lors de sa rencontre avec les acteurs de la pêche de Kayar, son souhait d’arriver à une législation dissuasive contre les bateaux pirates qui opèrent dans les eaux sénégalaises. Il a indiqué par ailleurs avoir demandé à son ministre de la pêche, Ali Haidar, de lui présenter avant le mois d’avril prochain, un projet de loi plus contraignant sur la pêche illicite.
 
Ces dernières semaines, un bateau de pêche russe, Oleg Naydenov, a d’ailleurs été arraisonné par la marine sénégalaise à 46 milles nautiques (85 km) du littoral de la Guinée-Bissau par les militaires sénégalais qui l’ont escorté jusqu’au port de Dakar. Les passeports des membres d’équipage, 62 Russes et 20 Bissau-guinéens,  ont été confisqués.
 
Un fait qui avait abouti à la convocation de l’ambassadeur russe à Dakar et à celle du chargé d’affaires de l’ambassadeur du Sénégal en Russie. Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, avait indiqué que le  commandant du bateau était disposé à négocier l’amende qui lui sera infligé par la partie sénégalaise.
 
 
De son côté, le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, Moustapha Diakhaté, a demandé l’audition du ministre El Ali Haidar, par la Commission du développement de l’Assemblée nationale, un acte qui dévoilera la conduite que le ministère compte adopter sur la question. « L’objectif de cette audition est également de savoir les mesures qu’il  entend prendre pour mettre au pillage des ressources halieutiques de notre pays », a-t-il laissé entendre.
Les acteurs de la pêche ont quant à eux réclamé la mise en ligne de la liste de tous les bateaux sous licence, à l’instar de ce qui se fait dans certains pays ACP (Afrique, Caraïbes et Pacifique), en perspective du renouvellement de l’accord-cadre et d’un protocole d’accord de pêche entre le Sénégal et l’Union européenne.

SudQuotidien






Vendredi 17 Janvier 2014 - 10:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter