L'aviation civile en Afrique : la grosse artillerie pour faire face à la menace



La sûreté dans l'aviation civile, ce sont les mesures préventives qui se déploient pour la sécurité du passager quand il arrive à l'aéroport jusqu'à l'embarquement. Cela passe forcément d'abord par la prise en compte de la menace sous toutes ses formes. Voilà pourquoi cette conférence dont le thème est « sûreté intelligente face à la menace », revêt un caractère très important pour le gestionnaire d'aéroport.

 

En effet, les événements du 11 septembre 2001 et les nouveaux types d'actions illicites et menaces à l'encontre de l'aviation civile ont installé un climat de peur. Ainsi, des travaux sont menés par des groupes d'experts mondiaux pour élaborer des règlements techniques destinés aux aéroports. C'est le cas de la convention de Chicago relative à la sûreté, à la facilitation et l'utilisation des systèmes IT.

 

La conférence a regroupé plus de 300 participants. Car, compte tenu de ce qui s'est passé dans le domaine de l'aviation dans les autres régions du monde, l'Afrique se doit de rassurer ceux qui utilisent ses aéroports. Selon le directeur des Aéroports du Sénégal (ADS) Pape Maél Diop, « C'est l'implication des acteurs qui est importante. Autant, nous mettons en œuvre des mécanismes de sûreté, autant ceux qui sont de l'autre coté (terroristes etc) développent des initiatives pour contourner les mesures qui sont mises en place ».

 


Le ministre du Tourisme et des transports aériens, Oumar Gueye plaide pour rendre plus efficace la procédure de contrôle, car la sécurité des aéroports reste une des priorités du gouvernement du Sénégal. « Le Sénégal va mettre en œuvre le Plan Sénégal Émergent (PSE) qui intègre une place particulière pour le transport aérien », informe le ministre.

Cette rencontre est primordiale dans le déploiement des nouvelles technologies pour la vigilance nécessaire contre les menaces de plus en plus présentes. Elle va faciliter les discussions et relever la coopération entre les différentes structures aéroportuaires. Pour les participants, « la culture de la sûreté doit être instaurée dans toutes les opérations pour une meilleure compréhension des risques ».


Au Sénégal, la sécurité de la clientèle du transport aérien a été très tôt comprise par les autorités. Elles ont entrepris ainsi la création d'une Haute Autorité de l'Aéroport Internationale Léopold Sedar Senghor.



Mercredi 9 Avril 2014 - 19:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter