L'avion disparu au Vietnam pourrait avoir fait demi-tour

Près de deux jours après la perte de contact avec un Boeing de la compagnie aérienne Malaysia Airlines, vendredi au large des côtes vietnamiennes, les recherches se poursuivent pour retrouver les traces de l'avion.



L'avion disparu au Vietnam pourrait avoir fait demi-tour

L'armée  malaisienne a fait savoir , dimanche 9 mars, que la zone de recherches avait été élargie à la côte occidentale de la Malaisie , car l'avion pourrait avoir  dévié de son plan de vol en direction de Pékin et avoir  fait demi-tour. « Ce que nous avons fait, c'est examiner  les enregistrements du radar qui sont à notre disposition et nous avons réalisé qu'il y avait une possibilité que l'appareil ait effectué un demi-tour », a déclaré Rodzali Daud, chef de l'arm ée de l'air malaisienne, au cours d'une conférence de presse.

 

PISTE TERRORISTE ÉTUDIÉE

L'hypothèse terroriste est actuellement à l'étude, a indiqué le ministre destransports  malaisien, Hishammuddin Hussein. Les services  de sécurité du pays s'intéressent à deux passagers qui auraient utilisé des passeports européens volés pour embarquer, faisant craindre  un attentat. « Parallèlement, nos services de renseignement ont été mobilisés, et bien sûr les agences de contre-terrorisme (...) de tous les pays concernés ont été informées », a-t-il déclaré.

Le passeport d'un citoyen chinois fait aussi l'objet d'interrogations. Selon l'agence de presse officielle Chine  nouvelle, le numéro de son passeport figurait dans la liste des passagers du vol, alors qu'il n'était pas à bord de l'avion. Aucun départ à l'étranger le concernant n'a été enregistré par les autorités, et le propriétaire assure que son passeport n'a jamais été perdu ou volé. Enfin, son nom ne correspond pas à celui du passager communiqué par Malaysia Airlines, associé dans la liste de la compagnie à ce numéro de passeport, a insisté l'agence.

 

Par ailleurs, la police  fédérale américaine (FBI) va dépêcher  des agents et des experts pour aider  les enquêteurs. Des responsables américains ont affirmé auLos Angeles Times qu'ils essayaient de déterminer  s'il se dégageait une piste terroriste pour expliquer  les causes de la disparition du Boeing 777. Le fait qu'au moins trois des passagers soient américains « nous donne accès » à l'affaire, a déclaré au journal un haut responsable de la police fédérale. « Mais jusqu'ici, ce qui s'est passé demeure un mystère. »

AUCUN SIGNAL DE DÉTRESSE

L'appareil a décollé samedi de la capitale malaisienne, Kuala Lumpur, avec 227 passagers et douze membres d'équipage. Le contact a été perdu avec les contrôleurs aériens au large de la côte orientale du pays et les recherches se concentrent entre la Malaisie et le Vietnam. L'avion n'a donné aucun signal de détresse.

L'absence de tout contact radio « suggère que quelque chose de très soudain et de très violent s'est passé », a avancé un spécialiste américain des accidents d'avion, William Waldock, cité dimanche dans le quotidien anglophone thaïlandaisBangkok Post.

L'extrémité d'une aile du Boeing 777-200 avait été endommagée en 2012, dans une collision au sol avec un autre avion à l'aéroport Pudong de Shanghaï, mais avait été dûment réparée et était apte au vol, a assuré dimanche Malaysia Airlines.


TÂCHES D'HUILE REPÉRÉES

Samedi soir, dix-huit heures après la disparition, les autorités vietnamiennes semblaient par ailleurs avoir  trouvé une piste sérieuse pour retrouver  l'appareil, en repérant des tâches d'huile près du lieu où il a été repéré pour la dernière fois.

Un groupe international  de recherche constitué autour des forces aériennes vietnamiennes a assuré que les deux traînées de carburant découvertes en mer se trouvaient à la pointe sud du Vietnam. D'une longueur d'environ 15 à 20 kilomètres, séparées entre elles de 500 mètres, elles pourraient provenir  des réservoirs d'un avion abîmé. Les autorités ont annoncé l'envoi de navires pour s'assurer  qu'elles proviennent bien de l'appareil disparu.

 

Deux traînées de carburant ont été repérées samedi à la pointe sud du Vietnam.

Lemonde

Dimanche 9 Mars 2014 - 15:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter