L'avocat de Nafissatou Diallo soutient Tristane Banon

Cette fois, c'est en France que Dominique Strauss-Kahn pourrait être poursuivi. Tristane Banon, qui affirme avoir été victime d'une tentative de viol de la part de l'ancien patron du FMI en 2003, a annoncé par le biais de son avocat qu'elle déposerait plainte ce mardi 5 juillet 2011 devant la justice française. Une nouvelle procédure alors que celle engagée aux Etats-Unis semble tout près de s'effondrer. Voilà qui n'est pas pour déplaire à Kenneth Thompson, l'avocat de la femme de chambre du Sofitel de New York.



L'avocat de Nafissatou Diallo soutient Tristane Banon
Tristane Banon va déposer plainte pour tentative de viol contre DSK qui a prévu de contre-attaquer

Il était apparu le 19 mai dernier. A l'issue de l'audience qui avait abouti à la libération conditionnelle de Dominique Strauss-Kahn, Kenneth Thompson était venu devant les caméras de télévision.

« Je représente la victime dans cette affaire », déclarait l'avocat dont la fermeté de ton avait de quoi impressionner. Il décrivait alors sa cliente comme une femme traumatisée qui viendrait témoigner devant les juges, au nom de toutes les autres femmes agressées sexuellement chaque jour dans le monde.

« Kenneth Thompson s'est défait »

Vendredi dernier, le même Kenneth Thompson avait l'air moins sûr de lui, au terme de l'audience qui a vu Dominique Strauss-Kahn libéré de son assignation à résidence. Entretemps, le New York Times raconte que l'avocat a assisté à l'un des entretiens de sa cliente avec la police.

Entretien au cours duquel la femme de chambre a reconnu avoir menti à plusieurs reprises devant les policiers. « Kenneth Thompson s'est défait », raconte au journal new-yorkais l'une de ses sources.

DSK, la fin d’une ambition présidentielle ?

Dominique Strauss-Kahn est toujours inculpé de tentative de viol aux Etats-Unis. Mais si le dossier s'écroule, celui qui devrait être ouvert en France, mardi 5 juillet, pourrait prendre le relais en quelque sorte. A l'Agence France presse qui lui posait la question, Kenneth Thompson a répondu : « Oui, je soutiens Tristane Banon. »



Drôle de concomittance

L'avocat de Tristane Banon va porter plainte officiellement ce mardi 5 juillet 2011 et cette plainte sera enregistrée dès demain. Il y a eu en fait comme une période de flottement entre le moment où les accusations de Tristane Banon ont refait surface en mai dernier, à la suite de l'inculpation de Dominique Strauss-Kahn aux Etats-unis, et aujourd'hui.

Ce flottement est lié au fait que la jeune femme avait fait savoir dans un premier temps qu'elle allait porter plainte, avant finalement de « suspendre » sa démarche. Son avocat, Maître David Koubbi, joint hier au téléphone par RFI, explique ce qui s'est passé. Sa cliente avait bel et bien pris sa décision dès la mi-juin, mais il leur a fallu du temps à tous les deux pour monter le dossier.

Bien sûr, il y a une drôle de concomittance aujourd'hui entre ce qui se passe aux Etats-Unis et ce qui se passe en France, mais David Koubbi est très ferme : il n'a jamais voulu que les deux dossiers soient liés, précisément parce qu'il ne « connaissait pas la teneur des pièces détenues » par les avocats de Nafissatou Diallo, et parce qu'il ne voulait pas être « instrumentalisé » par la justice américaine.

C'est une nouvelle procédure qui s'ouvre contre DSK sur le territoire français cette fois, mais cette démarche ne devrait pas avoir d'incidence sur ce qui se passe aux Etats-Unis, malgré le soutien affiché de l'avocat de Nafissatou Diallo. Maître Koubbi dit que le dossier de sa cliente est solide et qu'il ne se lancerait bien évidemment pas dans l'aventure s'il n'avait pas de quoi aller jusqu'au bout.

Quant à DSK, il a réagi comme on pouvait s'y attendre, en demandant à ses avocats français de porter plainte pour dénonciation calomnieuse. Histoire de montrer qu'il ne souhaite pas en rester là...

Source:Rfi


Mardi 5 Juillet 2011 - 10:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter