L'axe Panazol-Diofior: Un bel exemple de coopération décentralisée

La commune de Diofior et celle de Panazol en France ont tenu la troisième mission d’évaluation et Suivi 2015 de la Coopération décentralisée appelée Conférence des Acteurs. La rencontre qui a pour thème « Réforme territoriale et services publics en zone rurale » a eu pour cadre le foyer des jeunes de Diofior en présence d’une forte délégation Française conduite par le maire de Panazol, Jean Paul Duret et du maire de Diofior, Youssou Diom. Les deux communes entretiennent une coopération décentralisée depuis l’année 2012. Cette mission de suivi-évaluation va permettre aux différentes parties de faire la revue des activités déjà déroulées et de poser les jalons de la Quatrième phase de coopération Panazol-Diofior pour les objectifs de l’année 2016-2017.



L’objectif de la rencontre est de faire l’état des lieux de la coopération en scellant   les initiatives nouvelles fondées sur les échanges mutuels entre Panazol et Diofior. Les deux maires ont décidé aussi d’encourager l’échange d’expériences et de meilleures pratiques en matière de fiscalité locale. Diofior et Panazol envisagent, une coopération pour le renforcement des volontaires qui œuvrent pour la réussite du projet mais aussi des populations de Diofior. Pour ce qui concerne la question de l’éducation la ville de Panazol compte appuyer les autorités de Diofior pour la réhabilitation des établissements scolaires de la localité. L’appui  concerne aussi l’informatisation de l’état civil, un domaine ou la commune de Panazol est très en avance.  Ce cadre de coopération a aussi permis la réalisation de plusieurs infrastructures socio-éducatives  de base, l’implication dans les activités économiques pour l’autonomisation des femmes et des jeunes en particulier les filles.

 
Pour le maire de Diofior, Youssou Diom, «cette troisième conférence des acteurs de la coopération  est venue  au moment opportun parce qu’il  coïncide avec la mise en œuvre de l’Acte 3 de la Décentralisation  aussi bien au Sénégal qu’en France avec les réformes territoriales  ». Un  bel exemple de coopération  qui   a permis la réalisation de plusieurs infrastructures socio éducatives de base dans  la commune de Diofior avec le démarrage de  la construction de 11 salles de classes, la modernisation de l’état civil dont le matériel est déjà acquis grâce à l’apport de la commune de Panazol, le début des travaux dans le domaine de l’environnement  qui s’articule autour de l’Agenda 21  entre autres projets » a déclaré Youssou Diom.  Et pour concrétiser de telles ambitions une enveloppe  de  87 millions est réunie grâce à la participation des  deux (2) parties. 

 
Le maire de Panazol s’est félicité des réalisations constatées grâce à la coopération décentralisée  « Notamment dans le domaine de l’éducation avec la construction d’un centre de documentation et d’information (CDI), des initiatives sur l’environnement qui est cours d’élaboration, de la rénovation de certaines écoles  et pour bien pérenniser les activités du centre de formation professionnelle de Diofior, le maire de la ville de Panazol a annoncé qu’il va  bientôt  accueillir des volontaires diofiorois pour les former aux métiers pratiques,  mais aussi de la prise en charge des personnes handicapées. Jean Paul Duret a également rassuré  les autorités communales  de Diofior de la poursuite de ces échanges en dépit des mutations qui se produisent au niveau des collectivités locales en France.

 
Venue  représenter  le ministre de la gouvernance locale, la Directrice de l’état civil a magnifié l’exemplarité de la coopération qui unie les deux communes car selon elle « Cette coopération décentralisée entre en droite ligne de la politique définie par le Président Macky Sall en matière de décentralisation qui est un  axe fort du Plan Sénégal émergent » a-t-elle souligné. Cette troisième conférence axée autour du  thème « Réforme territoriale et service publics en zone rurale » a servi de panel pour les différents acteurs venus prendre part à la conférence. Et, les conclusions des ateliers vont servir de feuille de route pour bien appréhender les besoins de la commune de Diofior.        
    
 
 
 
 
 

Khadim FALL

Mardi 13 Octobre 2015 - 13:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter