L'e-G8 Forum : l'Europe s'impose dans le débat sur les questions clés concernant internet DR

L’« e-G8 Forum » ouvre ses portes ce mardi 24 mai au jardin des Tuileries à la veille du G8 de Deauville. La fine fleur de l'internet mondial, opérateurs, équipementiers télécoms ou start-up participeront à ce Forum international. Cette plateforme d’expression pour tous les acteurs du monde de l’internet est une grande première.



L'e-G8 Forum : l'Europe s'impose dans le débat sur les questions clés concernant internet DR
Pas moins de 1 000 décideurs et observateurs de l'internet se réuniront à Paris mardi 24 et mercredi 25 mai 2011 pour ce premier e-G8 Forum. Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, Eric Schmidt, le président de Google, en passant par le patron de presse Rupert Murdoch ou le président du New York Times, Arthur Sulzberger Jr, tous ont fait le déplacement pour assister à ce rendez-vous international, souhaité par Nicolas Sarkozy et dont l'objectif est de voir comment internet, le numérique et la communication mobile peuvent accélérer la croissance dans les pays développés. D’où l’importance de ce e-G8 Forum à Paris qui permet à l’Europe de se distinguer face aux Américains.

Une économie en mutation grâce à internet

Peut-on considérer internet comme un moteur de croissance économique dans tous les secteurs d’activité et qu'il soit équitablement réparti sur toute la planète? Pour Bernard Benhamou, délégué aux usages de l'internet au ministère de la Recherche et de l'Enseignement supérieur, tous les secteurs sont concernés. Selon lui « l'évolution de l’économie dans son entier -pas que l’économie des technologies-, l’économie de la culture, l’économie du tourisme, l’économie de l’ensemble des médias modernes est en train d’évoluer au rythme de l’internet et il est important en particulier dans la mesure où cela se passe à Paris, de mobiliser toutes les énergies pour que l’Europe devienne un des points centraux de cette économie en formation ».

Protection des données personnelles : une priorité pour tous les acteurs du net

Il n’y a pas que l’économie numérique qui fera débat dans ce Forum. Des séances plénières sont au programme parmi lesquelles, « la propriété intellectuelle dans l'ère numérique ». L’e-G8 ne pouvait faire l’impasse sur les grandes mutations des sociétés liées aux nouvelles technologies. L’exemple récent des révolutions arabes nous ont fait comprendre leur importance. Une place non-négligeable sera donnée à la traçabilité et à la protection des données privées.

Alex Türk, le président de la CNIL, la Commission nationale informatique et liberté tire la sonnette d’alarme. Récolter des données privées pour raison de marketing ou de surveillance ne doit pas devenir le futur de l’internet : « Celui qui dit je n’ai rien à me reprocher, on peut tout savoir de moi, c’est celui qui confond l’intimité et l’innocence. Ca n’a rien à voir ces deux notions-là. L’intimité ne se partage pas. Nous devons exiger sa protection même si nous avons le sentiment qu’on ne nous reproche rien. Il y a trois solutions : juridique, pédagogique, technologique. Combinées et mises en place très rapidement, je pense qu’on pourrait juguler les effets principaux nocifs, sinon on pourrait considérer un jour qu’il sera trop tard. Ce que nous espérons c’est que le président entendra notre appel pour qu’il y ait au moins une référence à cette préoccupations dans le compte rendu de l’e-G8 ».

Des préoccupations partagées par tous les acteurs du Net. Ce qui est valable pour un individu doit l’être également pour une entreprise. La règle est la même pour tous en ce qui concerne le vol de l’intimité.

Les membres de la société civile se sentent exclus du débat

Du côté de la société civile, les associations anti e-G8 se sont fait entendre se sentant totalement absentes du débat. Le très actif collectif citoyen La Quadrature.Net aurait eu accès à des sources qui confirmeraient l'existence d'une politique orientée systématiquement vers un contrôle d’un web hostile à la liberté d'expression en ligne, en contradiction flagrante avec les affirmations publicitaires du e-G8 Forum.

Pour Jérémie Zimmermann de La Quadrature.Net tout est joué d’avance, y compris le choix des participants à ce Forum. « Ce sont les partenaires de l’e-G8 qui auront la part belle. Ils sont très fortement représentés et ont payé pour être là, alors que les citoyens sont portion congrue sur deux strapontins. Les gouvernements sont en train de prendre le contrôle d’internet. Les conclusions de l’e-G8 ne serviront qu’à amuser la galerie et à détourner l’attention de ce qui sera réellement la politique mise en œuvre par les gouvernements à l’occasion du vrai G8 ».

L'Europe s'impose sur le dossier internet

La bonne nouvelle c’est que ce Forum n’est ni fermé, ni sourd aux préoccupations des deux milliards d’internautes de la planète. Rappelons que les débats et les actes produits par le e-G8 Forum seront intégrés aux discussions du G8 de Deauville. Il serait donc impensable qu’il ne s’agisse que d’économie et de contrôle du Net. La politique est également au rendez-vous dans ce grand dossier. Rappelons que c’est la première fois que l’Europe pèsera sur le devenir d’internet, un univers jusqu’à présent anglo-saxon. Et occulter le sujet des libertés des citoyens du web risquerait de détourner ces derniers d’une utilisation enrichissante d’un réseau chaque jour plus innovant.

Rfi

Mardi 24 Mai 2011 - 10:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter