L’école retient son souffle: la rencontre de la dernière chance entre l’Etat et les enseignants



Après la rencontre tenue vendredi dernier, le gouvernement et les syndicats d’enseignants se retrouvent aujourd’hui. Réunion qui était prévue hier lundi mais qui a été finalement reporté pour ce mardi. Présidées la dernière fois par le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, les négociations n’avaient pas permis de lever les nuages qui planent sur la validité de l’année scolaire. Car au sortir de la rencontre, les parties s’étaient certes entendues sur quatre (4) points mais les indemnités de logement constituaient la pomme de discorde.


Interrogée alors, la ministre  de la Fonction publique de mettre en exergue «une  étude qui va permettre de repenser ce système indemnitaire et au-delà même le système de rémunération des agents de l’Etat». Les représentants du Cadre Unitaire Syndical des Enseignants du Moyen et du Secondaire (CUSEMS) et du Grand cadre des syndicats de l’Enseignement à savoir Abdoulaye Ndoye et Mamadou Lamine Dianté, marquant leur insatisfaction, n’avaient pas manqué de préciser qu’ils allaient rendre compte à la base afin de donner leur position.


La suite, on la connait car la réponse n’a pas tardé puisque les syndicalistes ont remis cela hier. Le CUSEMS a en effet, décrété un débrayage ce lundi, un plan action qui sera suivi d’une grève totale ce mardi jour de débrayage pour le Grand cadre qui a par ailleurs prévu une grève de 48 heures.
 
L’école retient son souffle.
 


Mardi 28 Avril 2015 - 00:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter