L'école toujours en crise: le CUSEMS se radicalise

Désavoué par sa base, Mamadou Lamine Dianté a finalement pu convaincre les siens, c'est ainsi que les syndicats ont levé leur mot d'ordre de grève et invité les élèves à rejoindre les classes ce lundi. Pont de vue que ne partage pas le CUSEMS que dirige Abdoulaye Ndoye. L'omission des corps militaires et paramilitaires dans le régime salarial et indemnitaire de la Fonction publique, ne passe pas.





Lundi 4 Mai 2015 - 09:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter