L'élimination des Lions locaux: un véritable coup d’arrêt au football local, selon Saër Seck

Le président de la Ligue sénégalaise de football professionnel (LSFP), Saër Seck, a qualifié lundi l’élimination du Sénégal du Championnat d’Afrique des nations 2014 (CHAN) «de coup d’arrêt» à la progression du football local.



L'élimination des Lions locaux: un véritable coup d’arrêt au football local, selon Saër Seck
‘"Il ne faut pas se voiler la face : par rapport à tous les frémissements notés, c’est un véritable coup d’arrêt’’, a répondu le président de la LSFP, interpellé sur l’élimination de l’équipe nationale locale du CHAN 2014, samedi.

Parlant de cette élimination, il a indiqué qu’il avait eu du mal à trouver le sommeil dans la nuit de samedi à dimanche, estimant que le Sénégal avait les moyens humains pour passer le cap de la Mauritanie, qui l'a battu samedi à Nouakchott sur le score de deux buts à zéro.

C’est une véritable débâcle pour le football local et pour la LSFP d’autant plus que la participation au CHAN aurait permis à cette génération de footballeurs d’avancer et au football local sénégalais, d’avoir une belle tribune.

Et d’ajouter : "Nous sommes des sportifs, il faudrait trouver les ressources pour aller de l’avant en se retroussant les manches.’’

"Mais cela ne se fera pas par des invectives, des débats sans fin dans les assemblées générales mais sur le terrain, sur les aires de jeu’’, a néanmoins prévenu le président de la LSFP, qui est par ailleurs président de Diambars, leader de la ligue 1 sénégalaise.

Le travail qui a été fait et qui est en train de se faire ne peut pas être vain, a-t-il estimé. "Ce n’est peut-être pas suffisant’’ puisque le Sénégal a été éliminé par la Mauritanie, a-t-il nuancé, appelant à une évaluation sans complaisance de ce qui vient de se passer.

Interrogé sur les conséquences de cette élimination sur la signature des contrats avec les sponsors qui a démarré avec la prolongation avec une société de téléphonie, il a reconnu que cette sortie de route n’était pas un bon argument de vente.

"C’est clair que ce n’est pas un bon argument de vente’’, a-t-il jugé. Toutefois, il a affirmé que le travail qui est prévu, doit se faire sur le long terme. Selon lui, c’est ce qu’il faut expliquer aux prochains soutiens à notre travail.

Le Sénégal, qui a pris part aux deux premières éditions du CHAN en 2009 et en 2011, a été éliminé par la Mauritanie samedi (1-0 et 0-2).

Dépêche

Lundi 22 Juillet 2013 - 17:22



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter