L'épidémie d'Ebola est officiellement terminée au Mali

Depuis le 6 décembre 2014, date à laquelle le dernier malade hospitalisé au centre de traitement de Bamako a été testé négatif, aucun autre cas confirmé de maladie à virus Ebola n’a été enregistré au Mali. Au total le pays a connu huit cas d’Ebola, dont six décès et deux patients soignés et guéris. Comment la lutte a-t-elle porté ses fruits ?



Ousmane Koné, le ministre malien de la Santé (photo) et le chef de la Mission des Nations unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER) dans le pays ont annoncé que l'épidémie était terminée dans le pays. RFI/David Baché
Ousmane Koné, le ministre malien de la Santé (photo) et le chef de la Mission des Nations unies pour la lutte contre Ebola (UNMEER) dans le pays ont annoncé que l'épidémie était terminée dans le pays. RFI/David Baché

La première personne infectée, une fillette, venait de la Guinée voisine. Et dès l’annonce de sa mort à Kayes, dans l’extrême ouest du pays, un branle-bas s’est installé : une équipe du ministère malien de la Santé a débarqué sur place. L’OMS a envoyé du renfort. Les personnes avec qui la fillette avait été en contact à Bamako et à Kayes ont été mises en observation, une grande campagne de sensibilisation a été déclenchée. Les gels antibactériens inondent le pays, plus personne ne se donne la main, on se salue à l’asiatique, les deux mains fermées.

Subitement, une seconde filière de contagion apparaît dans une clinique de Bamako. L’intéressé, déjà malade, est également venu de la Guinée. A son contact, un infirmier malien meurt. Remobilisation. Le président malien nomme un conseiller spécial anti-Ebola et il se rend lui-même à la frontière guinéenne pour une campagne de sensibilisation. La frontière ne sera pas fermée, mais désormais contrôlée. Un cordon sanitaire y est installé.

Aujourd’hui donc, il n'y a plus d’Ebola au Mali, mais il faut rester vigilants, comme l’affirment deux autres hommes-clé du dispositif anti-Ebola : Ousmane Koné, le ministre malien de la Santé et Ibrahima Socé Fall, l’envoyé à Bamako de l’ONU pour la lutte contre Ebola.


Rfi.fr

Lundi 19 Janvier 2015 - 10:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter