L'épidémie de choléra se poursuit au Soudan du Sud

A Juba, la capitale du Soudan du Sud, l'épidémie de choléra qui s'est déclarée il y a quatre semaines se poursuit. Vingt-neuf personnes en sont déjà mortes. Environ 1 300 autres ont été soignées dans les différents centres de traitement du choléra à Juba. Les associations et le ministère de la Santé sont mobilisés pour enrayer cette épidémie.



Un bébé sud-soudanais souffrant du choléra est hospitalisé à Juba, fin mai 2014. REUTERS/Andreea Campeanu
Un bébé sud-soudanais souffrant du choléra est hospitalisé à Juba, fin mai 2014. REUTERS/Andreea Campeanu

Sophie Sabatier, coordinatrice des programmes d'urgence à Juba pour Médecins sans frontières (MSF), fait le point sur la situation : « Il y a beaucoup de gens qui sont prévenus, qui connaissent le choléra, qui, aux premiers signes de diarrhée aqueuse, viennent dans les centres de traitement de choléra. Mais il y a aussi des gens qui tardent à venir. Et ça, en général, ça fait des cas plus graves. »

« Les premières mesures d'hygiène sont très importantes »

« Il y a aussi, nous dit Sophie Sabatier, une campagne d’information pour dire aux gens d’aller le plus vite possible dans les centres de traitement du choléra. Et une campagne de prévention qui est mise en place avec des points d’eau installés par les différents partenaires. Ont été distribués aussi des sachets pour purifier l’eau. Les premières mesures d’hygiène sont très importantes. Et pour l’instant à Juba, il y a deux centres de traitement du choléra qui sont ouverts, plus trois points de réhydratation. Quand les gens vont dans des centres de réhydratation, si jamais c’est grave, ils sont après acheminés vers les centres de traitement de choléra ».

Les premières mesures d'hygiène sont : utiliser de l'eau propre, la faire bouillir pour la purifier et se laver les mains régulièrement.

Source : Rfi.fr



Dimanche 8 Juin 2014 - 15:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter