L'étau se desserre autour des jeunes libéraux: Après Toussaint Manga, Victor Diouf et ses amis du MEEL libres



L'étau se desserre autour des jeunes libéraux: Après Toussaint Manga, Victor Diouf et ses amis du MEEL libres
Poursuivis pour association de malfaiteurs, destruction de biens appartenant à autrui, les membres du Mouvement des Elèves et Etudiants libéraux (MEEL) viennent de bénéficier de la liberté provisoire. Victor Diouf, Mouhamadou Bamba BA et Cie ont été arrêtés il y a un an après l’incendie d’un bus de Dakar Dem Dikk (DDD). 

C'est moins de quinze (15), douze (12) pour être plus précis que les jeunes du MEEL hument l’air de la liberté après la sortie de prison du secrétaire général de l’Union des Jeunesses Travaillistes et Libérales (UJTL), Toussaint Manga. Libre le 14 janvier dernier, Toussaint Manga et d’autres jeunes libéraux ont été arrêtés après une manifestation de contestation contre la condamnation de Karim Wade par la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI), en mars 2015. 

Il faut toutefois préciser que le procès de Victor Diouf et Cie a été renvoyé au 22 mars prochain. 


Mardi 26 Janvier 2016 - 10:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter