L’ex-secrétaire américain à la Défense, Bob Gates, critique la politique afghane d’Obama

Bob Gates, ancien secrétaire américain à la Défense sous les présidents George W. Bush et Barack Obama, vient d’écrire ses Mémoires. Dans celles-ci, qui sortent le 14 janvier et dont le New-York Times et le Washington Post viennent de publier des extraits, il critique avec force la politique du président actuel en Afghanistan, et décoche quelques flèches acérées à l’équipe de la Maison Blanche et au Congrès.



L’ancien secrétaire américain à la Défense, Bob Gates. REUTERS/Chris Usher/ CBS News/Handout via Reuters
L’ancien secrétaire américain à la Défense, Bob Gates. REUTERS/Chris Usher/ CBS News/Handout via Reuters

L’ancien patron du Pentagone sort des Mémoires explosives qui font déjà le buzz à Washington. Il est très dur à l’égard de Barack Obama à qui il reproche notamment d’avoir cessé de croire en sa propre stratégie en Afghanistan : il mettait en doute les capacités des militaires, et ne souhaitait qu’une chose, se retirer du pays le plus vite possible, écrit-il.
 

Accusant les conseillers du président d’ignorer les recommandations des ministres, Gates ne cache pas son mépris pour le Congrès et considère que le vice-président Joe Biden s’est trompé pendant 40 ans sur quasiment toutes les décisions majeures de politique étrangère.
 

Le sénateur John McCain partage l’opinion de Bob Gates à propos de la politique afghane d’Obama : « Il n’a plus eu de conversation avec Karzaï depuis juillet et nous assistons à une répétition de ce qui s’est passé en Irak avec le retrait total. Nous risquons de voir se produire en Afghanistan la même chose qu’en Irak ».
 

Refusant la polémique, la Maison Blanche a dit que le président américain était reconnaissant envers Bob Gates pour ses services et qu’il était ouvert à des opinions différentes. L’ancien ministre a tout de même reconnu à Barack Obama d’avoir pris l’une des décisions les plus courageuses qu’il ait jamais pu voir à la Maison Blanche, en ordonnant le raid contre la villa d’Oussama ben Laden, raid qu’il avait personnellement déconseillé.

Source : Rfi.fr
 



Mercredi 8 Janvier 2014 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter