L’exploitation des énergies renouvelables : Une alternative aux émissions de gaz à effets de serres

L’exploitation des énergies renouvelables ou énergies vertes à grande échelle, c’est l’objectif de la conférence internationale de deux jours qui s’est ouvert hier à Dakar. Une rencontre organisée par Ténergie en partenariat avec le ministère de l’Energie et de l’Environnement du Sénégal.



L’exploitation des énergies renouvelables : Une alternative aux  émissions de gaz à effets de serres
« L’Afrique doit relever le défi pour un développement  écologique et social, elle a aussi une part de responsabilité particulière à assumer  qui mérite d’être  correctement appréhendée et prise en charge » déclare le Premier ministre Mouhammad Boun Abdallah Dionne venu présider l’ouverture de la conférence.
 Selon lui, le Sénégal est favorable à l’initiative de ce congrès qui se tient dans notre capitale, car   «nous sommes convaincus  que le développement  du Sénégal passe par celui de l’Afrique ».

Parlant sur la Conférence de Paris du mois de novembre et décembre  prochain sur le climat, le Premier ministre affirme que « le Sénégal partage avec tous les autres pays, l’espoir que cette conférence va marquer un tournant en ce qu’elle intervient non seulement dans le contexte d’une  crise de conscience, ensuite  du changement climatique mais aussi parce qu’elle coïncide  avec la mise en place de l’agenda post 2015 qui donnera de nouvelles responsabilités dans la gouvernance économique et environnementale mondiale ».
 
Pour sa part, la Présidente du comité de pilotage  de la conférence Mm Fatima Dia, «la conférence de Paris va travailler pour avoir un accord climat, c'est-à-dire voir comment tous les pays  du monde vont s’engager à réduire les émissions de gaz à effets de serres ».
 
En effet l’inaccessibilité  des populations à l’énergie constitue un frein pour le développement  du continent africain, une bonne raison pour les acteurs de se réunir pour discuter des questions climatiques, une conférence qui sera clôturée aujourd’hui par le Premier ministre Mouhamad Dionne.            
 

Khadim FALL

Mardi 6 Octobre 2015 - 12:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter