L'huile Oléine sans dangers, mais le « Ségal » doit être hors commercialisation



L'huile Oléine sans dangers, mais le « Ségal » doit être hors commercialisation

Les mordus de « riz au poisson », plat national peuvent être tranquilles. L'huile qui « inquiète » les consommateurs, l'huile oléine de palme est consommable et ne représente aucun danger seulement son point de figeage qui est la température à laquelle l'huile se solidifie, laissée sous une haute température elle retrouve son caractère liquide, selon l'Association de Défense des Intérêts communs des Consommateurs (ASDIC).


Ces derniers jours, les consommateurs ont émis des doutes sur la qualité de l'huile vendue dans le marché. Hors, les ménages en consomment environ 150.000 tonnes d'huiles alimentaires par an, réparties pour 70% Oléine de palme ; Huile de soja 25% ; Huile d'arachide et autres huiles 5%.


ASDIC informe aux consommateurs que toutes les huiles vendues doivent être enrichies à la vitamine A au Sénégal, conformément aux dispositions de l'arrêté n°09323 du 23 septembre 2009.


ASDIC demande à l'Etat que la vente de l'huile « SEGAL » artisanale soit prohibée et arrêtée cette commercialisation représente une concurrence déloyale.


Selon ASDIC, cette huile n'est ni conforme aux normes CODEX, ni enrichie à la vitamine A et son conditionnement dans des bouteilles recyclées représente un danger public pour le consommateur. Elle suggère ainsi le rachat de l'huile « SEGAL » par les industriels pour que ces derniers assurent le raffinage et la commercialisation pour le bien du consommateur.


Le droit de choisir est parmi les huit droits des consommateurs, ainsi ASDIC exhorte les industriels à produire l'huile d'arachide et l'état à soutenir l'activité industrielle de raffinage et de trituration.



Mercredi 12 Février 2014 - 12:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter