L’humanité a besoin d’être fidèle à la mémoire et aux enseignements de Mandela

Les réactions continuent de pleuvoir suite au rappel à Dieu de Nelson Mandela. Après les réactions à chaud, le Mouvement panafricain et citoyen- Luy Jot Jotna de Cheikh Tidiane Gadio a sorti une déclaration. C’est pour donner cet homme en exemple de façon permanente aux africains. Nous vous livrons l’intégralité de la déclaration du secrétariat politique du MPCL écrite au lendemain du décès de Madiba.



L’humanité a besoin d’être fidèle à la mémoire et aux enseignements de Mandela
"Nelson Mandela, que l’Histoire contemporaine a érigé en Gardien de la  conscience morale de l’humanité, nous a fait ses adieux durant la nuit du 5 décembre 2013. Par delà la profonde tristesse qui s’est abattue sur toutes les nations et chez tous les Peuples, il faut encourager l’Humanité toute entière à être fidèle à la mémoire et aux enseignements de MADIBA.
 
Car si MANDELA fut le père de la nation Arc en Ciel, il a aussi eu un privilège jamais accordé à un leader politique, celui d’être le “Premier Président du Monde”, accepté par tous, aimé par tous, et dont la beauté éclatante du sourire nous a aidés à quelque peu oublier les laideurs persistantes d’un monde où la faim, l’injustice, la corruption, les inégalités sociales, l’esprit de suprématie, de même que l’usage immoral de la force continuent de sévir.
 
Si Thomas SANKARA a souhaité que l’on se souvienne de lui “comme d’un homme qui a mené une vie utile à soi même et aux autres”, il est évident que MANDELA a eu le rare privilège de récolter de son vivant les dividendes d’une vie entièrement dédiée aux autres et reconnue d’utilité universelle par tous.
 
Ceci ne fut pas le cas pour Les autres grands héros de sa dimension en Afrique: Patrice LUMUMBA, Kwamé NKRUMAH, Cheikh Anta DIOP, Amilcar CABRAL. Tous assassinés ou marginalisés et combattus jusqu’à la fin de leur vie pour s’être entièrement dévoués à l’émancipation des peuples opprimés, mystifiés, colonisés, d’Afrique et d’ailleurs…
 
Certes le 20 ème siècle a connu d’autres grands et illustres fils et filles de l’Afrique et de sa Diaspora dont Barthélemy BOGANDA, Léopold SENGHOR, Aimé CESAIRE,DAMAS, PADMORE, DUBOIS, GARVEY, David DIOP, Alioune DIOP, Rosa PARK, MARTIN LUTHER KING, MALCOM, KENYATTA, NYÉRÉRÉ, MOHAMED V, NASSER, BENBELLA, Samora MACHEL, Steve BIKO, SANKARA, et tant d’autres, mais il demeure vrai que seul MANDELA a eu le singulier destin de pouvoir mener un combat de bout en bout et d’asséner une défaite politique et morale aux bourreaux de son people (les tenants de l’Apartheid), tout en ayant dans son Coeur la force du Pardon et l’élévation morale qu’est la main tendue de la Réconciliation.
 
Certes les Panafricanistes d’obédience Garvey, Nkrumah, Cheikh ANTA que nous sommes et que nous demeurons, auraient souhaité que MANDELA intensifie le combat panafricain pour l’unité de l’Afrique dont son parti (l’ANC) était à ses origines un grand champion. Seul LUI, nous semble-t-til, avait l’autorité morale sur tous les dirigeants de l’Afrique balkanisée pour leur imposer une marche accélérée vers les Etats Unis d’Afrique. Comme le dit l’adage: À chaque jour suffit sa peine, à chaque vie suffit son grand combat et celui de MANDELA contre l’Apartheid était gigantesque et il l’a superbement remporté, avec son people et tous les peuples d’Afrique et du monde. Portons-le alors et chaque jour dans nos coeurs et dans nos actions!
 
Si NKRUMAH nous a laissé la directive historique “Africa Must Unite!” (l’Afrique doit s’unir!), si CHEIKH ANTA nous a exhortés à la Renaissance africaine en renouant avec nos origines et humanités égypto-nubiennes, MANDELA nous a enseigné la ténacité, la fidélité à une cause, le triomphe modeste, la conviction que le Pardon et la Réconciliation sont supérieurs à la haine et à la vengeance, le culte de la Paix, et enfin qu’il est possible en Afrique “de SERVIR  et non DE SE SERVIR”.
 
Notre Mouvement panafricain et citoyen, le MPCL, exhorte particulièrement les jeunesses africaines à s’approprier les leçons de vie de MANDELA et à célébrer chaque jour sa vie et son oeuvre en s’engageant dans le combat politique panafricain et citoyen pour arrêter les guerres, les conflits, les injustices, les affres de l’économie criminelle des Jihadistes et narco-trafiquants, les méfaits de la malgouvernance.
 
Comme MANDELA battons nous chaque jour pour donner une belle et positive image de l’Afrique: un continent uni et réconcilié avec son grand destin fédéral, riche de son milliard d’habitants, de ses immenses ressources naturelles et de ses belles diversités."
 


Samedi 7 Décembre 2013 - 09:40



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter