L’imam de Thionakh Peulh attaqué par le muezzin avec un couteau

Situé dans la commune de Thiès, Thionakh Peulh a failli être le théâtre d’un drame. En effet, le muezzin de la mosquée de la localité a attaqué l’imam avec un couteau.



L’imam de Thionakh Peulh attaqué par le muezzin avec un couteau

De plus en plus, on note des pertes de valeurs dans les mosquées. De lieux d’adoration et de culte à lieux de gagne-pain et de polémiques, les mosquées font souvent l’œuvre de faits anodins et peu appréciables. Dans la localité de Thionakh située dans la commune de Thiès-Nord, Assane Aboubacry Sow, Imam de la mosquée, a failli être tué par Moussa Diatta, muezzin et ancien gendarme à la retraite. Ce dernier est reproché de vouloir tout manager dans la mosquée quand on sait que sa tâche principale est de faire l’appel à la prière.

Les faits

Avant la prière de 14 heures, l’Imam se trouve comme activité de remplir les bouilloires pour  permettre aux fidèles qui fréquentent la mosquée de faire leurs ablutions sur place. Mais le muezzin n’est pas du même avis et reproche à l’Imam d’avoir ouvert les robinets. Ainsi, le gendarme à la retraite traite de tous les noms d’oiseau l’Imam Assane Aboubacry Sow. Mais ce dernier lui remet à sa place et même lui rappelle son rôle au sein de la mosquée. De cet échange, Moussa Diatta sort un couteau et fonce tout droit sur l’Imam pour le poignarder. Avec l’intervention des cinq enfants de l’Imam, le muezzin sera finalement neutralisé. Néanmoins, Moussa Diatta continue de lancer des menaces de mort à l’Imam. Avec les excuses formulées par ses fils auprès de l’Imam, ce dernier finit par laisser tomber sa plainte qu’il avait envisagée de faire. 


Doudou Djigo Stagiaire

Mercredi 19 Août 2015 - 12:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter