L'opération Libérer Karim mise en branle: Wade assiège la place de l'Obélisque le 1er mai et se rend à Rebeuss le lendemain




A Dakar depuis trois (3) jours, Wade n’a toujours pas vu son fils Karim, première victime de la traque des biens dits mal acquis. Le face-à-face tant attendu n’aura lieu qu’en fin de semaine, vendredi prochain. En effet, après les marches bleues dans la capitale entre Dakar, vendredi passé et à l’intérieur du pays dans le cadre d’une tournée de remerciements des familles religieuses entamée ce dimanche à Touba, le père du célèbre prisonnier est attendu à la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Rebeuss ce 2 mai. Des retrouvailles entre père et fils qui s’effectuent après un (1) an et onze (11) jours exactement après le placement sous mandat de dépôt de ce dernier pour malversations financières et concussion initialement estimées à 694 milliards avant d’être continuellement revues à la baisse à une centaine de milliards. 



Une détention de son fils qui est loin de plaire à Wade qui semble dire trop, c’est trop. D’où son retour pour faire face au régime Sall pour extraire son fils de prison. Un combat déjà entamé et qui se poursuivra le 1er mai prochain à travers livre le journal « le populaire » la fête du travail que les libéraux ne raterons pas pour organiser une grande mobilisation à la place de l’Obélisque, le théâtre des mobilisations contre son régime du temps de son règne. 


Lundi 28 Avril 2014 - 13:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter