L1: l'OM enchaîne enfin

Vainqueur face à Sochaux (2-1) juste avant la trêve internationale, l'OM a signé un deuxième succès d'affilée sur la pelouse d'Ajaccio (3-1), vendredi soir. Cette victoire permet aux Olympiens de revenir provisoirement à deux points du podium.



L1: l'OM enchaîne enfin

L’embellie est encore trop récente pour affirmer que la machine olympienne tourne de nouveau à plein régime sans risque d’enrayement. Mais en s’imposant facilement sur la pelouse d’Ajaccio (3-1), vendredi soir, les joueurs d’Elie Baup pourraient bien avoir laissé derrière eux un dernier mois et demi épouvantable. Incapables de gagner le moindre match entre le 1er octobre et le 10 novembre, les Marseillais viennent d’en remporter deux d’affilée. Autant celui obtenu face à Sochaux (2-1) juste avant la trêve internationale n’avait pas permis de dissiper les doutes, autant celui ramené de Corse répond davantage à ce que l’on est en droit d’attendre d’une équipe qui vise ouvertement le podium.

Le chef-d'oeuvre de Gignac

On ne sait pas dans quelle mesure les entretiens individuels entre Vincent Labrune et ses joueurs ont pesé dans la prestation phocéenne. Mais le temps d’un match, on a retrouvé l’OM des deux premières journées. Comprendre : une équipe capable de traduire un potentiel offensif incontestable mais jusqu’ici trop peu exploité. En l’absence d’André Ayew, blessé pour les huit prochaines semaines, Payet a retrouvé son couloir gauche, celui où il brillait à Lille ; Thauvin a confirmé son influence grandissante à droite ; tandis qu’André-Pierre Gignac a enfin débuté un match de L1, le premier depuis la 10e journée. Préféré à Jordan Ayew, l’international français est resté dans la lignée de ses dernières sorties lorsqu’il avait profité des quelques minutes que voulait bien lui donner Elie Baup pour marquer face à Reims (1-2) et Sochaux (2-1). Après vingt minutes de jeu, il avait déjà touché deux fois les montants d’Ochoa (10e, 31e). Le meilleur était à venir…

A la 39e minute, c’est lui qui a remis l’OM dans le bons sens alors que Perozo – en position de hors-jeu (31e) - venait juste de répondre à l’ouverture du score de Payet (27e). A la réception d’un centre d’Abdallah, l’ancien Toulousain a réalisé un enchaînement contrôle de la poitrine-reprise de volée absolument sublime sur lequel Ochoa n’a pu que s’incliner. Logiquement en tête à la pause, l’OM s’est préservé d’un hypothétique retour corse à l’heure de jeu. Passeur décisif sur le but de Payet, Thauvin a profité d’un caviar du Réunionnais pour mettre définitivement son équipe à l’abri (59e). Jamais vraiment inquiété, l’OM profite de ce succès pour revenir provisoirement à deux points de la troisième place détenue par Monaco. Il lui faudra désormais confirmer. Un marathon de huit matches l’attend d’ici la trêve hivernale.



Francefootball

Samedi 23 Novembre 2013 - 09:56



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter