LA RDC fait le ménage dans ses compagnies aériennes

En RDC le gouvernement poursuit l'assainissement du secteur des transports aériens. Dix compagnies, de petite taille, sont désormais interdites. Le ministre des Transports et Voies de communication promet de s'attaquer aux grandes compagnies dans les prochains jours.



Le crash d'un avion de la compagnie CAA avait fait sept morts en mars 2013 à Goma. REUTERS/Sylvain Liechti/MONUSCO/Handout
Le crash d'un avion de la compagnie CAA avait fait sept morts en mars 2013 à Goma. REUTERS/Sylvain Liechti/MONUSCO/Handout

Ce sont des compagnies aériennes de seconde zone qui viennent d’être sanctionnées. Sur les dix, au moins la moitié existe sur papier ou ont tout simplement déjà cessé de fonctionner. Il s’agit de compagnies installées dans l’arrière-pays et dont la vocation déclarée est de désenclaver le vaste territoire du Congo Kinshasa.

Le pays manque de routes et le transport aérien apparaît comme une solution pour le déplacement des personnes et des biens. Cependant le ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba, fustige la négligence de l’aspect sécurité par les transporteurs aériens du pays, ce qui explique le nombre croissant des catastrophes aériennes.

Le ministre promet de frapper également parmi les compagnies considérées comme importantes, y compris celles qui exploitent des lignes internationales. C’est à la demande de l’Organisation de l’aviation civile internationale  qu’un audit a été initié en République démocratique du Congo, pour assainir le secteur du transport aérien. A ce jour, la quasi-totalité des compagnies aériennes du pays figure sur la liste noire de l’Union européenne.


Source : Rfi.fr
 



Dimanche 9 Mars 2014 - 12:44



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter